Youba Dramé : « Je veux défendre les couleurs du Mali »

Youba Dramé

L’une des révélations de la première partie de la saison dans le championnat d’élite de la république thèque, Youba Dramé (22 ans), transfuge d’Ústí nad Labem, qui a rejoint l’été dernier les rangs du FC Fastav Zlin, rêve de défendre les couleurs du Mali. Le milieu excentré droit ou côté gauche franco-malien, en a fait un objectif et travaille dur pour y parvenir. Il s’est confié à AFRIK.COM.

Entretien

Comment Youba Dramé s’est-il retrouvé dans le milieu du football professionnel ?

J’ai démarré le foot assez tard en club (…), entre 10 et 11 ans. Je faisais du tennis avant, mais j’ai toujours joué au foot dans le quartier, avec les amis. Donc, j’ai joué dans le club du RC Olympique Agathois de ma ville Agde jusqu’en sénior, c’est-à-dire l’équipe première qui était en CFA2 (aujourd’hui National 3, ndlr). Je m’entrainais avec l’équipe première, en faisant quelques entrées. Sinon, je jouais surtout avec la réserve.

Comment êtes-vous arrivé en République Tchèque ?

C’est grâce à une personne de ma ville, qui était en contact avec un agent qui envoyait des joueurs vers la République Tchèque. C’est ainsi qu’il m’a parlé du projet pour partir à l’étranger, comme quoi c’était un projet intéressant. J’ai eu du coup cette opportunité de partir en essai dans un club. Les choses se sont bien passées pour moi et j’ai signé à Ústí nad Labem, en 2ème division.

Aviez-vous du mal à vous adapter dans ce pays d’Europe Centrale ?

C’était ma première expérience à l’étranger. Les premiers mois n’ont pas été faciles, le temps de s’adapter au pays et à la langue… Donc, c’était un peu compliqué. Je n’ai pas beaucoup joué au départ, étant donné que c’était la deuxième partie de la saison. Ensuite, la nouvelle saison a démarré, je n’ai pas beaucoup joué non plus, mais je faisais quelques entrées. Lors de cette deuxième partie, j’ai contracté une longue blessure au pied (fracture du métatarse, ndlr), qui a durée 4 à 6 mois. Après cette blessure j’ai pu enchaîner les matchs, lors de la saison suivante, c’est-à-dire la saison passée où j’ai terminé avec 10 buts et j’ai eu l’opportunité de signer en première division, au FC Fastav Zlin.

Vous faites une assez bonne première partie de saison avec le FC Fastav Zlin…

Dans les premiers matchs de la saison, les choses se sont bien passées pour moi, j’ai marqué et j’ai fait des passes décisives (3 buts et 2 passes décisives). Après, j’ai eu un petit coup de frein, avec des résultats moins bien. A l’image de toute l’équipe, on a fait pas mal de mauvais résultats (…).

Pensez-vous à la sélection nationale du Mali ?

Oui bien évidemment, le Mali c’est le pays de mes deux parents. Ça sera une fierté pour moi et mes parents de représenter le pays. C’est un objectif pour moi et je travaille tous les jours pour y parvenir. Le Mali regorge d’énormes talents aujourd’hui et fait partie des meilleures sélections sur le continent africain.

Avez-vous été contacté par la FEMAFOOT ?

Non, je n’ai pas encore de contact avec la Fédération malienne de football, ni aucun membre du staff technique du Mali. Mais, tout cela viendra avec le temps.

Que pensez-vous de l’équipe nationale du Mali ?

La plupart des joueurs de l’équipe nationale du Mali jouent dans les plus grands championnats. Certains sont en Angleterre, d’autres en France, en Allemagne, en Espagne… Donc on voit qu’il y a assez de talents et surtout assez de très bons jeunes joueurs.

Quels sont vos objectifs pour la suite de votre carrière ?

Je ne me fixe pas de limites ou d’objectifs à atteindre. J’ai envie d’aller le plus loin possible, le plus haut niveau possible, même s’il y a des championnats qui font rêver tels que l’Allemagne, l’Angleterre et même la France, le pays d’où je viens.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.