« Tchapeu Tchapeu » : quand Happy fait danser le Cameroun !

Happy

Mis en ligne sur YouTube le 3 décembre 2020, le clip officiel « Tchapeu Tchapeu » fait partie des opus qui ont permis aux Camerounais de clôturer l’année écoulée en beauté. Très rythmée, cette œuvre musicale est habillée du Mbolé, ce style musical dont l’influence s’étend désormais au-delà de la capitale politique du pays pour se répandre à ses quatre coins et plus loin encore.

« Tchapeu Tchapeu », le clip officiel de Happy qui fait l’unanimité !

Après avoir réussi à faire danser un grand nombre de ses compatriotes sur le titre « Le pied de Yagami », Happy réédite l’exploit à l’aide de la version audio de « Tchapeu Tchapeu ». Pour garantir le succès de son nouvel opus, le chanteur d’origine camerounaise a recouru aux ingrédients auxquels il doit le succès de sa dernière sortie musicale.

En effet, Happy nous livrait, le 25 novembre dernier, une sonorité dansante, dans le style Mbolé, avant de dévoiler, une semaine plus tard, la version pixélisée de l’œuvre. Et comme à ses habitudes, il est resté consciencieux et amusant. Deux ingrédients majeurs sur lesquels le chanteur laisse reposer sa musique et qui, de toute évidence, lui réussissent bien.

Si quatre heures seulement après la sortie du clip « Tchapeu Tchapeu », celui-ci avait passé la barre des 100 000 vues, il cumule à lui tout seul aujourd’hui environ 2 millions de vues sur YouTube. Voilà qui en dit long sur le succès que rencontre présentement cette chanson de Happy d’Effoulan.

« Tchapeu Tchapeu », la fièvre du moment !

Depuis plusieurs semaines, la fièvre du « Tchapeu Tchapeu » se répand sur la Toile. Nombreux sont, en effet, les internautes qui relayent en masse cette réalisation de Serial Shooter signée Happy. Très bien monté en HD et riche en couleur, cet opus qui dépeint le ghetto camerounais séduit par sa belle cadence et sa rengaine facile à retenir. Un parfait mélange qui donne à n’importe quel amoureux de la bonne musique l’envie d’esquisser quelques pas de danse.

Parti de la capitale camerounaise, la fièvre du « Tchapeu Tchapeu » a rapidement atteint les villes environnantes avant de se diffuser sur toute l’étendue du territoire national. Cela dit, ce succès incroyable de l’œuvre, l’artiste le doit en grande partie à une courte vidéo qui circule sur le Web depuis peu. Le phénomène du « Tchapeu Tchapeu » a tellement pris de l’ampleur qu’il a fini par éclipser tous les morceaux camerounais qui sont sortis précédemment.

Dans les bars, les night clubs et les shows, ce single de Happy rencontre un incroyable succès. Petits et grands n’hésitent pas se mouvoir en suivant son rythme endiablé.

Aujourd’hui, avec sa popularisation sur les réseaux sociaux comme Facebook, la tendance musicale véhiculée par ce morceau de Happy ne tardera pas à faire de nouveaux adeptes dans les pays de la sous-région. Ce qui ne déplairait d’ailleurs pas à la rédaction. En attendant, que cela n’arrive, dégustez encore et encore ce chef d’œuvre de Happy.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.