Tanzanie : le chef de l’opposition Freeman Mbowe arrêté

ADVERTISEMENT
Tundu Lissu

La police tanzanienne a arrêté le président du principal parti d’opposition Chadema, Freeman Mbowe, ainsi que d’autres hauts dirigeants, avant les manifestations prévues contre une élection qui, selon le parti, était truquée.

Chadema et le parti d’opposition ACT-Wazalendo ont rejeté les résultats, ce qui a vu le Président John Magufuli remporter un second mandat avec 84% des résultats. Quant à son parti au pouvoir, il s’adjuge 97% des sièges au Parlement. Le président de Chadema, Freeman Mbowe, avait appelé à des manifestations dans tout le pays, à partir d’hier lundi ainsi qu’à de nouvelles élections.

« Nous avons arrêté Mbowe, il est entre nos mains », a déclaré le chef de la police de Dar es Salaam, Lazaro Mambosasa, ajoutant que six autres membres éminents du parti étaient également en état d’arrestation. « En plus de ces manifestations que nous avons interdites, ils voulaient inciter à la vandalisation des bâtiments, incendier les stations-service, les marchés et les véhicules de transport en commun », a-t-il déclaré. « Toute personne impliquée dans la planification de manifestations illégales sera arrêtée et fera face à la justice », a ajouté Lazaro Mambosasa.

Le candidat à la Présidentielle de Chadema, Tundu Lissu, n’a obtenu que 13% des voix, après avoir dénoncé la fraude et l’intimidation généralisées de l’opposition, pendant les élections et après des années de répression et d’emprisonnement d’opposants au gouvernement. Lissu, qui est rentré en Tanzanie en juillet après trois ans à l’étranger, se remettant de 16 blessures par balle subies lors d’une tentative d’assassinat, a déclaré que les agents de son parti avaient été expulsés des bureaux de vote et que les urnes avaient été bourrées.

« La porte est fermée pour que nous puissions contester les résultats présidentiels devant les tribunaux, et c’est pourquoi nous avons décidé de porter cela au peuple, qui a le pouvoir », a déclaré Lissu.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.