Tanzanie : John Magufuli écrase l’opposition

ADVERTISEMENT
Le Président John Magufuli

Les résultats des élections tanzaniennes vont en faveur du Président John Magufuli du parti au pouvoir Chama Cha Mapenduzi (CCM), qui gouverne ce pays d’Afrique de l’Est depuis l’indépendance en 1961, au milieu des actions dictatoriales qui ont abouti à des violations des droits de l’homme. Le Président John Magufuli restera à la tête de la Tanzanie pendant les cinq prochaines années. Il a été réélu avec 84% des votes.

Des élections générales marquées par la quasi-disparition de l’opposition parlementaire. Il a recueilli 12,5 millions de votes, devançant Tundu Lissu, candidat du parti Chadema qui en a recueilli un peu plus de 1,9 million. L’annonce a été faite par le chef de la Commission électorale tanzanienne, à la fin du dépouillement des votes, hier vendredi. Le taux de participation est estimé à 50%.

En revanche, l’élection de 2020 en Tanzanie a été entachée d’allégations d’irrégularités électorales, de fraude électorale, de coupures d’Internet, d’arrestations arbitraires et d’abus de la part des forces de sécurité, et par le blocage des observateurs électoraux devant garantir la tenue d’élections libres et équitables.

Alors que les résultats sont publiés au coup par coup par la Commission électorale nationale, les candidats de l’opposition ont déjà déclaré le processus aussi frauduleux que tous les bastions de l’opposition ont déjà été remportés par le Président sortant.

« Il y a eu des niveaux sans précédent de fraude et de recours à la force, dans ces élections qui ont volé la volonté du peuple d’élire les dirigeants de son choix … Nous rejetons les résultats annoncés par la Commission électorale, car ils ne sont pas ancrés dans la loi et sont une parodie de la volonté du peuple tanzanien », a déclaré le candidat de du parti d’opposition Chadema, Tundu Lissu, qui s’est adressé aux médias locaux, depuis son domicile à Dar es Salaam.

Pire situation à Zanzibar

En même temps, l’élection dans l’île semi-autonome de Zanzibar a déjà trouvé son vainqueur dans le camp du parti au pouvoir, le Dr Hussein Mwinyi, qui a déjà été déclaré Président élu de Zanzibar. Il occupe la troisième fonction la plus élevée dans le gouvernement de l’Union de la Tanzanie.

Il a remporté le scrutin en battant 14 autres aspirants, avec 76,07%, au milieu des protestations de l’opposition. Le chef de l’opposition Seif Sharif Hamad a été arrêté à deux reprises, mardi et jeudi, avec certains membres de l’opposition pour avoir pris d’assaut un bureau de vote avec des partisans, lors d’un vote spécial. Ensuite, pour avoir appelé les partisans à descendre dans la rue, après avoir contesté les résultats.

La tension est à son paroxysme dans l’archipel avec une forte présence militaire défilant sur l’île pour réprimer toute manifestation. Des dizaines de personnes ont déjà été arrêtées et détenues. Déjà, des informations font état de fusillades et de meurtres présumés de personnes non armées, sur l’île par l’armée et la police tanzaniennes.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.