Tanzanie : deuxième investiture de John Magufuli

ADVERTISEMENT
Investiture de John Magufuli

Vainqueur des élections présidentielles 2020, John Magufuli a prêté serment en tant que Président de la Tanzanie, pour un second mandat. La cérémonie s’est tenue, hier jeudi, devant une foule compacte, dans le stade national Jamhuri, dans la capitale, Dodoma.

Surnommé le « Bulldozer », John Magufuli a moissonné 84% des voix devant Tundu Lissu, le candidat du Chadema. « Ce qui est important maintenant, c’est que les gens commencent à se concentrer sur la construction de l’économie de notre pays. Je tiens à vous rassurer, mes compatriotes tanzaniens, que le Vice-président et moi-même avons prêté serment de respecter la Constitution de notre pays. Nous veillerons à la respecter et à la protéger coûte que coûte », a déclaré John Magufuli.

Élu en 2015 pour un premier quinquennat, le Président John Magufuli (61 ans) s’exprimait en présence de trois de ses homologues: l’Ougandais Yoweri Museveni, le Zimbabwéen Emerson Mnangagwa et le Comorien Azali Asoumani. Le Vice-président du Botswana, des ministres et des diplomates étrangers, masqués pour la plupart, bien que la Tanzanie se soit déclarée « délivrée du Covid-19 » depuis le mois de juillet dernier, assistaient également à la cérémonie.

Au pouvoir depuis l’indépendance, le parti Chama Cha Mapinduzi a aussi remporté 260 des 264 sièges du Parlement. Selon John Magufuli, son investiture marque la fin de la séquence électorale, malgré les contestations de l’opposition qui réclame la tenue d’un nouveau scrutin.

Pour rappel, les États-Unis et le Royaume-Uni avaient demandé à la Tanzanie d’enquêter sur les allégations d’irrégularités et de violences, au cours desquelles 20 personnes sont mortes, selon l’opposition.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.