Sénégal : il envoie son fils de 14 ans à l’émigration clandestine, ce dernier meurt en Méditerranée

ADVERTISEMENT
Doudou Faye, l’enfant de 14 ans mort en Méditerranée

Au Sénégal, un homme, qui avait payé le voyage de son fils de quatorze ans afin que ce dernier embarque dans une pirogue en direction de l’Europe, via la mer méditerranéenne, pour une émigration clandestine, a été arrêté. Pourquoi ?

Le Sénégal s’est réveillé, ce mercredi 11 novembre 2020, dans la consternation après l’annonce, par le journal Libération, de l’arrestation d’un homme accusé d’avoir payé le voyage de son fils, âgé de seulement quatorze ans, afin que ce dernier regagne l’Europe, via les canaux clandestins.

L’homme s’était en effet offert les services de passeurs, notamment de piroguiers, afin que son fils participe à ces voyages clandestins, à bord d’embarcations de fortune, dans le but d’émigrer vers l’Europe. Malheur lui en a pris, puisque l’enfant en question n’arrivera jamais à destination.

L’enfant de quatorze ans, tout comme beaucoup de partisans à l’émigration clandestine, est tombé malade durant la traversée avant de rendre l’âme au beau milieu de l’Océan Atlantique. C’est dans ses conditions qu’il a péri, après que certains ont tenté de le sauver. Le cadavre de l’enfant a été jeté en mer méditerranéenne.

Doudou Faye, 14 ans s’en est ainsi allé. Libération confirme que c’est son père, Mamadou Lamine Faye, qui l’avait embarqué dans cette pirogue pour l’Espagne. Le père a été arrêté, mardi, et placé en garde-à-vue à la Brigade de recherches de Mbour (85 km de Dakar).

Mamadou Lamine Faye est poursuivi pour homicide involontaire et complicité d’émigration clandestine. Le journal précise que l’homme avait réussi à tromper la vigilance de son épouse avant de remettre son fils à des passeurs qui devaient rallier l’Espagne. Les passeurs, qui sont formellement identifiés, ont la pris la fuite. Ils sont activement recherchés par la Brigade de recherches de Mbour.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.