Sahara : pourquoi l’ambassadeur d’Algérie au Maroc est en colère contre… Mohammed VI

Le roi du Maroc, Mohammed VI

L’ambassadeur d’Algérie au Maroc, Abdelhamid Abdaoui, serait très en colère, suite à la situation qui prévaut au Sahara Occidental pour laquelle le roi Mohammed VI a pris de fortes décisions.

Selon le journal Bladi qui a donné l’information, le soutien de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation, les sciences et la culture (l’ICESCO) à l’intervention militaire du Maroc dans la zone-tampon de Guerguerat, au Sahara Occidental n’est pas du goût de l’ambassadeur de l’Algérie à Rabat, Abdelhamid Abdaoui.

Le journal, qui cite L’Expression précise que le diplomate algérien s’est rendu au siège de l’ICESCO où il a rencontré le directeur général, le Saoudien Mohamed Al Malik. Il a été indiqué qu’Abdelhamid Abdaoui aurait désapprouvé le soutien de l’Organisation du monde islamique pour l’éducation au Maroc.

Toujours selon Bladi, à l’issue de cette rencontre, l’ICESCO a publié un communiqué dans lequel Mohamed Al Malik « salue la disponibilité de l’Algérie qui s’est acquittée de sa participation financière dans le budget 2019 et s’apprête à payer sa cotisation de 2020 ».

Et Bladi de rappeler que sur instructions du roi Mohammed VI, les Forces armées royales (FAR) avaient déployé, vendredi 13 novembre, un cordon sécuritaire dans la zone tampon de Guerguerate, pour sécuriser le flux des biens et des personnes. C’est cette décision du roi Maroc qui aurait justifié la colère du diplomate algérien établi à Rabat.

En raison des agissements des membres du Front Polisario, le Maroc s’était vu contraint de mener cette opération, en vue de rétablir le trafic entre le royaume et la Mauritanie. Dans la foulée, le Front Polisario a accusé le royaume d’avoir violé le cessez-le-feu de 1991. Et selon la presse marocaine, « l’Algérie, un allié du Polisario, se sent menacée ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.