Roch Marc Christian Kaboré : « Le peuple burkinabè fait preuve de maturité »

Dans la nuit du 26 au 27 novembre 2020, le Président burkinabè, fraîchement réélu, a rencontré ses militants à son QG. Roch Marc Christian Kaboré a saisi l’opportunité pour s’adresser à tous ses compatriotes.

La victoire par KO du candidat du MPP, le Président sortant, Roch Marc Christian Kaboré, a entraîné un déchaînement de joie au sein des soutiens du vainqueur. Dans la nuit du 26 au 27 novembre 2020, le siège de campagne du Président Kaboré était noir de monde, du monde des militants venus célébrer leur « champion ».

En prenant la parole, le nouvel élu s’est voulu rassembleur : « Je serai le Président de tous les Burkinabè, sans exclusive, dans un esprit de service, de respect et de tolérance. Nous venons de montrer à la face de l’Afrique et du monde, à travers cette élection conduite sans violence, et de manière républicaine, que le peuple burkinabè fait preuve de maturité, de résilience et d’amour pour la patrie », a-t-il déclaré.

Puis il poursuit : « Notre classe politique a le devoir de donner le bon exemple, pour le salut du Burkina Faso et des générations futures. Un vent d’espoir souffle aujourd’hui sur notre pays. Nous devons plus que jamais faire bloc, comme un seul homme, pour la mise en œuvre de mon prochain programme quinquennal ».

L’opposition a fait preuve de maturité

La célébration de la victoire par Roch Marc Christian Kaboré et ses militants et alliés est intervenue après que l’opposition a tenu une conférence de presse pour prendre acte des résultats proclamés par la CENI et réaffirmer, « à l’attention de l’opinion publique nationale et internationale, sa volonté renouvelée de préserver la paix, la stabilité et la sécurité au Burkina Faso en plaçant l’intérêt supérieur de la Nation au-dessus de toute autre considération ».

Les candidats de l’opposition ne se sont pas limités à cette sortie médiatique. Dans la même soirée du 26 novembre 2020, trois parmi les candidats malheureux signataires de l’Accord politique de Ouagadougou, et la seule candidate ont rendu visite au Président Kaboré pour lui exprimer de vive voix leurs félicitations. Il y avait à tour de rôle Tahirou Barry, Ablassé Ouédraogo, Me Gilbert Noël Ouédraogo et Yeli Monique Kam. Ce geste a été fort apprécié par Roch Marc Christian Kaboré qui y a vu un signe de maturité de la démocratie burkinabè.

De son côté, Kadré Désiré Ouédraogo, bien que signataire de la déclaration faite hier par l’opposition, a encore effectué une sortie ce vendredi pour réaffirmer ce qui avait été déjà dit en groupe. Il justifie sa position en ces termes : « Ceci dans un esprit de recherche de paix et de cohésion sociale, afin d’éviter les grands germes d’une crise post-électorale dont notre pays n’a pas besoin ».


Au sujet des irrégularités observées, Kadré Désiré Ouédraogo fait remarquer que « tous ces facteurs ne concourent pas à une concurrence loyale et cela ne favorise pas une expression du choix réel du peuple ».
Celui qui a occupé le quatrième rang à la Présidentielle entend poursuivre le combat politique : « Je continuerai le combat pour le bonheur de notre peuple, la prospérité de notre pays et le renforcement de sa démocratie. Mon engagement pour le développement du Burkina Faso reste ferme et intact », a-t-il conclu.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.