Retrouvailles entre Mohammed VI et Lalla Salma : le rôle de Lalla Meryem

La princesse Lalla Meryem

Alors que les retrouvailles entre le roi du Maroc, Mohammed VI, et la princesse Lalla Salma née Bennani est au centre de toutes les attentions, quel rôle pourrait jouer la sœur du souverain, Lalla Meryem.

Au moment où il est question de réunification de la grande famille royale, que les sœurs, frères, belles-sœurs et autres enfants, se retrouvent tous réunis autour du roi Mohammed VI, patriarche de ce foyer, la princesse Lalla Meryem est très attendue pour faire valoir sa grande diplomatie connue de tous.

La princesse Lalla Meryem du Maroc, dans une très grande discrétion, joue un rôle central au palais de Rabat. En l’absence de la princesse Lalla Salma, séparée du roi Mohammed VI, il y a bientôt trois ans, Meryem, comme l’appellent affectueusement certains proches, tente de maintenir les socles du foyer royal. Elle a toujours été là quand cela a été nécessaire.

N’est-ce pas Lalla Meryem qui avait accueilli le couple royal espagnol, Don Felipe VI et Dona Letizia, lors de leur séjour de février 2019 au Maroc ? On se rappelle, à l’époque, la sœur du roi Mohammed VI avait réussi, avec brio, à s’occuper du séjour de l’épouse du roi d’Espagne. Que cela l’hébergement, la restauration et même les loisirs.

La reine d’Espagne, Dona Letizia, et la sœur de Mohammed VI, Lalla Meryem

Lalla Meryem, présidente de l’Observatoire national des droits de l’enfant (ONDE) avait conduit Dona Letizia à l’École de la Seconde chance à Salé (École nationale de Cirque Shems’Y), active dans l’insertion et la réinsertion des enfants non scolarisés. Une belle occasion pour Dona Letizia de découvrir cet établissement spécialisé, notamment les salles de classes et les ateliers.

Très proche de son frère de roi, Lalla Meryem est aujourd’hui attendue sous un autre chapitre, très spécial : la réconciliation de la famille royale. Plus précisément, le retour à la maison de Lalla Salma, la mère de son neveu adoré Moulay El Hassan. Un retour nécessaire pour que le royaume retrouve sa ferveur d’antan. Son lustre d’antan. Que son frère Mohammed VI retrouve sa famille qu’il a créée.

Aujourd’hui que le souverain est annoncé malade, devant faire face à plusieurs problèmes, notamment l’accélération de la pandémie de Coronavirus dans le royaume, la gestion des flux migratoires, le terrorisme galopant, s’il faut y ajouter la formation de Moulay El Hassan, en plus de conflits internes ; c’est une très lourde ardoise que devra gérer Mohammed VI, qui n’a plus ses 20 ans.

Il appartient, dès lors, à chaque membre de la famille royale, de jouer sa pleine partition afin que le noyau familial se ressoude. Et sur ce coup, la diplomatie de la princesse Lalla Meryem est très attendue. En sa qualité de sœur de Mohammed VI, tante de Moulay El Hassan et belle-sœur, à vie, de Lalla Salma, qui lui a donné ce neveu, né un 8 mai 2003, et appelé à diriger le Maroc, après le départ de l’actuel roi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.