Raoult rompt le silence et dénonce « un complot médico-politique très haut placé »

ADVERTISEMENT
Le Professeur Didier Raoult

Poursuivi par l’Ordre des médecins, le professeur Didier Raoult, Directeur de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille (IHU), a rompu le silence pour pointer un doigt accusateur sur des personnes… très haut placées.

C’est sur la chaîne CNews que le professeur Didier Raoult, depuis son bureau à de l’Institut hospitalo-universitaire de Marseille, a, pour la première fois, abordé la question de la procédure lancée à son encontre. Une plainte disciplinaire contre l’infectiologue, en lien avec sa détermination à prescrire l’hydroxychloroquine pour traiter le Coronavirus.

« Je savais depuis longtemps qu’il y avait un complot très très haut placé. Je sais ça depuis plusieurs mois. Je ne suis pas étonné du tout… Cela remonte très haut. On m’avait prévenu très tôt. On m’a dit « Tu sais Didier, il va y avoir une plainte au Conseil de l’Ordre des médecins ». Il va y avoir une plainte aussi auprès du procureur de la République de Marseille ».

« C’est un complot médico-politique !…Je crois que notre pays n’a pas géré cette maladie comme une maladie, mais comme une affaire purement politique sans se préoccuper du soin et avec une vision qui pense qu’il existe une autorité scientifique qui s’impose au scientifique », a déploré le professeur Didier Raoult.

En France, il y a eu en effet, une polémique sur l’hydroxychloroquine. Un traitement qui a été déconseillé, au moment où aucun médicament n’est encore disponible pour soigner les malades de Covid-19. Des commandes de la molécule par l’IHU réduites par Sanofi, sur ordre des autorités ; un réel combat enclenché contre l’hydroxychloroquine.

Sur la deuxième vague, Didier Raoult précise : « Je n’ai jamais compris ce que c’était, la deuxième vague. Je ne sais pas ce que c’est et je ne veux pas créer de querelle sémantique… Notre interprétation, c’est qu’il y a deux variantes… On a l’impression que c’est une succession de petites épidémies ».

Abordant la question du vaccin, Didier Raoult est d’avis qu’à ce stade, « on est dans la science-fiction, je ne fais pas de prévision », ajoutant : « On a soigné 13 000 personnes donc je prends avec beaucoup d’ironie le fait qu’on me dise que je ne dis jamais la vérité ».

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.