PSG vs Basaksehir Istanbul : Erdogan en fait son match

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan

Le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, a fait sien du match de mardi entre le Paris Saint-Germain et le Basaksehir Istanbul, au Parc des Princes, comptant pour la dernière journée de la Ligue des champions, et qui a été interrompu par un incident très particulier.

Un fait rarissime s’est produit, ce mardi 8 décembre 2020, lors du match entre le Paris Saint-Germain et le Basaksehir Istanbul, qui se jouait au Parc des Princes, comptant pour la dernière journée de la Ligue des champions. Le quatrième arbitre est accusé d’avoir tenu des propos racistes. Suffisant pour que le dirigeant turc s’invite dans le match.

Connu pour être très proche du club de Basaksehir Istanbul, le Président turc, Recep Tayyip Erdogan, a appelé l’UEFA à administrer des sanctions exemplaires. « Je condamne fermement les propos racistes tenus à l’encontre de Pierre Webo, membre du staff technique de Basaksehir, et je suis convaincu que l’UEFA prendra les mesures qui s’imposent.

Pour leur part, les joueurs du Basaksehir Istanbul ont quitté la pelouse en cours de match. Ils seront suivis par leurs adversaires du Paris Saint-Germain qui ont aussi décidé de quitter le terrain. Sous les ovations des officiels. Que s’est-il passé au juste ? De graves accusations, du reste, à l’encontre le quatrième arbitre.

Sebastian Coltescu, signalant à l’arbitre principal la réaction de Pierre Achille Webo, Camerounais membre de l’encadrement du Basaksehir, après une décision arbitrale, aurait traité l’Africain de « Nègre ». La tension est plus montée lorsque le directeur de jeu a expulsé Webo du banc de touche.

Les joueurs turcs ont alors refusé de jouer tant que le quatrième arbitre incriminé reste présent sur le terrain. La reprise du match a initialement été annoncée pour 22 heures, mais ce sera peine perdu. Avec le soutien indéfectible de leur nouveau capitaine, Erdogan notamment, le match ne reprendra pas. Il se jouera ce soir, à 18h55, toujours au Parc des Princes. Avec bien entendu un changement d’arbitre.

Pour sa part, l’arbitre incriminé, Sebastian Coltescu, dans des propos relayé par ProSport a déclaré à ses proches : « J’essaye juste d’être bon. Je ne lirai aucun site ces jours-ci. Quiconque me connaît sait que je ne suis pas raciste ! J’espère au moins ça ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.