Plus de 36000 réfugiés éthiopiens arrivent au Soudan

ADVERTISEMENT

Le ministre de l’Intérieur du Soudan, le lieutenant général El Tereifi Idris, a annoncé que le nombre de réfugiés éthiopiens dans l’est de son pays était passé à 36 000, lors de la réunion du cabinet du gouvernement soudanais, hier vendredi.

Il s’attend à une augmentation du flux de réfugiés, notant l’importance du rôle de la communauté internationale dans la fourniture de l’aide et des abris, ainsi que les défis auxquels sont confrontées les autorités soudanaises. Les femmes, les hommes et les enfants franchissent la frontière au rythme de 4 000 par jour, depuis le 10 novembre, ce qui accable rapidement la capacité d’intervention humanitaire sur le terrain, selon l’Agence des Nations Unies pour les réfugiés (HCR).

Le représentant du logement des réfugiés de Kassala, Yagub Mohamed Yagub, a expliqué que l’entrée quotidienne moyenne des réfugiés se situait entre 550 et 600 personnes. Il a déclaré que le nombre de réfugiés actuellement enregistrés à Kassala a atteint 16 605.

Suite à une visite au poste frontière de Hamdayat, le commissaire à l’aide humanitaire, Idris Ali Mohamed, a affirmé que « la commission s’efforcera de se coordonner avec toutes les organisations bénévoles et humanitaires pour répondre aux besoins des réfugiés ».

Le HCR et ses partenaires soutiennent le gouvernement soudanais avec une aide humanitaire aux frontières, où le nombre de réfugiés franchissant la frontière a déjà dépassé les préparatifs de l’agence. « Avec toutes les agences, nous avons élaboré un plan de réponse pour environ 20 000 personnes », a déclaré Axel Bisschop lors de la conférence de presse du HCR à Genève. « Le nouveau chiffre de planification est d’environ 200 000 ».

Par ailleurs, l’UE a annoncé l’octroi d’un financement de 4 millions d’euros (2,6 milliards FCFA) d’aide d’urgence pour aider les réfugiés éthiopiens arrivant au Soudan. Selon le communiqué, le financement soutiendra les ONG et les agences des Nations Unies dans les États de Kassala et d’El Gedaref, qui sont les plus durement touchés par les nouveaux arrivants.

Les réfugiés recevront des produits essentiels tels que des abris, l’accès à la nourriture et aux soins de santé, l’assainissement, l’hygiène et la protection.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.