Ouganda : 7 morts lors des manifestations contre l’arrestation de Bobi Wine

ADVERTISEMENT

Selon la police, sept (7) personnes auraient été tuées lors des manifestations contre l’arrestation du candidat à la Présidence ougandaise Robert Kyagulanyi. Le législateur, populairement connu sous le nom de Bobi Wine, a été arrêté mercredi dans le district de Luuka, à l’Est du pays, alors qu’il était en campagne électorale.

Des manifestations ont éclaté à la suite de son arrestation, provoquant le chaos et des informations selon lesquelles la police aurait tiré pour disperser les manifestants. Quelque 45 personnes ont également été blessées selon la police. « Nous avons eu 7 personnes qui ont perdu la vie à cause du tumulte violent. Environ 45 personnes ont été blessées, y compris un LDU dont la tête a été cassée », a déclaré le porte-parole de la police, Fred Enanga.

Selon la police ougandaise, Bobi Wine a violé les mesures de sécurité de la Covid-19 lors de rassemblements publics. La police a déclaré qu’il ne s’était pas conformé aux directives données par la commission électorale, ont rapporté les médias locaux. Son compte Twitter géré par ses collaborateurs a annoncé que « plus de 24 heures après son arrestation et sa détention brutale à Nalufenya, Bobi Wine s’est vu refuser l’accès à ses avocats et à son équipe médicale ! Seuls les officiers de l’armée et de la police ont accès à lui. La violation de ses droits en toute impunité doit être condamnée par toutes les personnes de bonne conscience ».

Les États-Unis ont condamné les violences en cours après l’arrestation de Bobi Wine. Ils ont déclaré, dans un communiqué, qu’ils « déplorent la violence qui a coûté la vie à plusieurs personnes, et nous exprimons notre sympathie aux familles et aux proches des victimes. Nous exhortons toutes les parties à renoncer à la violence, à prendre des mesures de bonne foi pour réduire les tensions et à respecter les libertés fondamentales  ».

Pendant ce temps, les candidats de l’opposition à la Présidentielle ont suspendu leurs campagnes, appelant à la libération de leurs camarades. Les Ougandais voteront lors d’une élection générale, le 14 janvier 2021, pour élire un Président et des membres du Parlement.

Bobi Wine

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.