Nigeria : la fièvre jaune fait déjà 76 morts

ADVERTISEMENT

Environ 76 personnes ont été confirmées mortes dans 222 foyers de transmission d’épidémie de fièvre jaune, dans les États de Bauchi, Delta et Enugu, a déclaré le Centre nigérian de contrôle des maladies. Mais l’organisation a indiqué que son groupe de travail technique multi-agences sur la fièvre jaune avait coordonné les activités de prévention, de préparation et de riposte contre la maladie.

Le NCDC a donné les chiffres dans son rapport sur la situation de la fièvre jaune avec le numéro de série 001 du 11 novembre, sur les foyers de transmission d’épidémies dans les États de Bauchi, Delta et Enugu, publié vendredi soir.

Le rapport indique : « Les 1er, 2 et 8 novembre, des groupes de cas et de décès ont été signalés au NCDC par les épidémiologistes des États de Delta, d’Enugu et de Bauchi, respectivement. Soixante-quatorze (74) cas suspects avec 35 décès ont été signalés dans l’État du Delta; 70 cas suspects avec 33 décès dans l’État d’Enugu; et 78 cas suspects avec huit décès dans l’État de Bauchi ».

« À partir des enquêtes préliminaires, trois échantillons de Delta (6 novembre), un échantillon d’Enugu (6 novembre) et 8 échantillons de Bauchi (8 novembre) ont été confirmés comme fièvre jaune par PCR au Laboratoire national de référence NCDC, Gaduwa. Entre le 1er et le 11 novembre 2020, un total de 222 cas suspects, 19 cas confirmés et 76 décès ont été signalés dans ces trois États. La plupart des cas sont des hommes, âgés de un à 55 ans et présentant de la fièvre, des maux de tête, de la fatigue, une jaunisse, des douleurs abdominales, des vomissements avec ou sans sang, une épistaxis, du sang dans les selles / urine, des convulsions et une perte de conscience », lit-on dans le rapport.

« Le 7 novembre, le Centre national des opérations d’urgence contre la fièvre jaune a été activé pour coordonner les activités d’intervention dans tous les États touchés. L’équipe d’épidémiologie dans les États touchés dirige la réponse avec le soutien du NCDC, de l’Agence nationale de développement des soins de santé primaires et de l’Organisation mondiale de la santé. Les RRT nationaux du NCDC ont été déployés pour soutenir les activités d’intervention dans les États du Delta et d’Enugu », ajoute-t-il.

À rappeler qu’à l’épi-semaine 41 de cette année, le Nigeria a signalé un total de 8 cas confirmés de fièvre jaune dans 7 districts de quatre États, sans décès parmi les cas confirmés. Le NCDC a assuré la coordination.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.