Nigeria : John Ogu sort de la zone turbulence et raconte sa mésaventure

Ugochukwu John Ogu

Footballeur international nigérian, Ugochukwu John Ogu (32 ans), revient de très loin. Le Super Eagle, qui a connu des moments terribles dans sa carrière professionnelle, semble sortir de la zone turbulence. En regardant dans le rétroviseur, le natif de Lagos se rend compte qu’en réalité, il a été trahi par des personnes, qui étaient censés défendre ses intérêts.

Dans un récent tweet via la plateforme de micro-blogging, Twitter, le milieu de terrain Ugochukwu John Ogu a remercié ses fans pour le soutien qu’ils lui ont apporté et continuent de lui apporter jusqu’à présent. En outre, John Ogu a ajouté que les derniers mois avaient été difficiles, en plus d’être une bénédiction, compte tenu des opportunités qu’il avait perdues avant de rejoindre Al-Adalah FC, 1ère division en Arabie Saoudite.

« Je sais que beaucoup de gens se demandent, qu’est qui se passe avec John Ogu ? A-t-il arrêté de jouer ? Je sais que beaucoup d’entre vous sont comme Chaii et j’aime tellement ce type. Guy est tellement passionné par les Super Eagles et ainsi de suite. La vérité, c’est que beaucoup de gens en qui j’avais confiance m’ont laissé tomber, dans ma carrière », regrette-t-il.

« Je me suis souvenu que j’avais fait confiance à quelqu’un, ici au Nigeria, après avoir signé pour Almeria en Liga, mais à cause de leurs intérêts égoïstes de me faire jouer en Belgique, l’affaire a échoué… Je suis allé au Portugal, puis je me suis retrouvé sans club de haut niveau. Ensuite, je me suis retrouvé en Israël où je suis devenu ROI avec l’aide de mon frère Tony Nwakaeme, sur le terrain, où nous avons remporté des titres ensemble. Je suis si fier de le voir s’épanouir, après avoir galéré en Turquie », se réjouit Ugochukwu John Ogu, qui a été champion en Israël avec Hapoël Beer-Sheva, lors de la saison 2015-2016.

Ancien pensionnaire de Fly Sport Academic au Nigeria, Ugochukwu John Ogu a également raconté son passage à vide et sa souffrance, avant de retrouver un nouveau point de chute, dans le golfe persique. « Je suis resté sans équipe pendant des mois avant qu’un ami ne m’aide à conclure un accord en Arabie Saoudite (Adalah FC). Transféré là-bas, commence une nouvelle vie. Puis survient le Coronavirus. Voyez-vous que je crois toujours en cette vie, mais Dieu a le dernier mot. Je suis reconnaissant envers Dieu pour tout ce qu’il a fait pour moi », a-t-il tweeté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.