Nigeria : deux brûlés vifs et 35 véhicules calcinés dans une explosion

ADVERTISEMENT

Un chauffeur et un « motorboy » ont été brûlés vifs lors de l’explosion d’un camion-citerne, dans la nuit de samedi, sur l’autoroute Lagos-Ibadan, dans l’État d’Ogun. L’explosion aurait également détruit 35 véhicules en stationnement.

Le camion-citerne chargé de diesel serait tombé sur le côté et aurait renversé son contenu qui a ensuite déclenché l’incendie. Le porte-parole du Traffic Compliance and Enforcement Corps, Babatunde Akinbiyi, a confirmé l’incident. Selon un agent de police, outre les deux morts, 10 blessés ont été enregistrés, 23 véhicules touchés, dont 1 camion-citerne contenant 45 000 litres d’essence, 1 bus de luxe, 2 véhicules articulés et 19 voitures. Ce qui fait au total 35 véhicules calcinés en quelques minutes.

Babatunde Akinbiyi a expliqué qu’une des personnes blessées avait été emmenée à l’hôpital universitaire d’Olabisi Onabanjo, avec les restes des deux victimes décédées. « Le conducteur et le motorboy sont morts dans l’explosion ».

Par ailleurs, le porte-parole du corps de conformité et d’application de la loi dans les circulations au Nigeria, Babatunde Akinbiyi, a conseillé aux automobilistes d’éviter actuellement l’autoroute Lagos-Ibadan et de rechercher des itinéraires alternatifs en raison du problème de circulation que l’accident a entraîné dans son sillage.

Pour rappel, un camion-citerne rempli de gaz avait explosé et provoqué un incendie à Lagos, au mois d’octobre dernier, faisant au moins 5 morts, 8 blessés graves et d’importants dégâts matériels. Plus de 40 maisons, 89 boutiques et plusieurs véhicules avaient par ailleurs été détruits par cette explosion.

Au mois de septembre 2020, un autre accident du genre avait fait 23 morts. De nombreux véhicules, dont un bus transportant des étudiants, ont pris feu dans l’incendie provoqué par l’accident sur une autoroute traversant Lokoja, la capitale de l’Etat de Kogi.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.