Nigeria : comptes bancaires gelés pour les leaders du mouvement #EndSars

ADVERTISEMENT

Certaines figures de proue du mouvement #EndSars subissent les pressions des autorités nigérianes. En effet, plus d’une vingtaine de jeunes leaders du mouvement ont vu leurs comptes gelés par la Banque centrale nigériane. Cela fait suite à la répression sanglante de ce mouvement protestataire qui a secoué le Nigeria, en octobre.

Même si le mouvement #EndSars semble n’avoir jamais eu de leader, plusieurs « promoteurs » présumés ont été repérés par les autorités nigérianes. Trois semaines après l’action militaire qui a transformé ce mouvement pacifique de la jeunesse en vague de violence, ces icones reçoivent des pressions incessantes. Majekodunmi Temitope et Rinu Oduala, les deux représentants de la jeunesse ont simplement boycotté une séance prévue à Lagos avec la commission judiciaire en charge de l’enquête relative à cette répression sanglante. Le motif de ce boycott est lié au gel des comptes bancaires de Rinu Oduala.

Une décision mal accueillie

La décision de la Banque centrale du Nigeria de geler les comptes des « promoteurs » présumés du mouvement #EndSars est appuyée par une cour de justice. Pour l’heure, vingt jeunes impliqués dans le mouvement sont dans le collimateur de l’institution. Il s’agit là d’ « une déclaration de guerre de la part des autorités », a déclaré un avocat des victimes de violences policières à propos des sanctions. Selon lui, cela risque de compromettre la tâche de la commission chargée de l’enquête en plus de réduire à néant l’intégralité des efforts fournis pour clarifier la situation.

Ces dernières semaines, les violences liées au mouvement #EndSars avaient causé la mort d’au moins une cinquantaine de personnes, partout dans le Nigeria. Jusque-là, il subsiste une réelle zone d’ombre en ce qui concerne le rôle de l’armée dans ces actes de violence. Les Nigérians souhaitant que toute la lumière soit faite sur cette affaire, dans les meilleurs délais.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.