Nigeria : Buhari appelle à la fin des manifestations et zappe la fusillade meurtrière

ADVERTISEMENT

Les manifestations « End Sars » ont déjà fait de nombreuses victimes à travers le Nigeria et suscitent de très vives réactions de certaines personnalités publiques sur les réseaux sociaux. Dans un discours à la Nation, jeudi soir, le chef de l’Etat, Muhammadu Buhari, a exhorté les jeunes à stopper le mouvement de contestation contre la SARS et s’est gardé de tout commentaire sur la fusillade mortelle au péage de Lekki.

« Résistez à la tentation d’être utilisé par certains éléments subversifs pour semer le chaos et tuer notre jeune démocratie. Agir autrement reviendrait à saper la sécurité nationale et l’ordre public. En aucun cas, cela ne sera toléré », a indiqué le Président Muhammadu Buhari.

Ce discours du chef de l’Etat nigérian était très attendu après des jours de troubles généralisés à travers tout le pays. Mercredi, plusieurs bâtiments ont été incendiés alors que la police menait une rude répression contre une foule en colère, à coup de gaz lacrymogènes et d’armes à feu.

« J’appelle donc nos jeunes à cesser les manifestations de rue et à s’engager de manière constructive avec le gouvernement pour trouver des solutions. Votre message a été entendu haut et fort et nous y répondons », a déclaré le Président Muhammadu Buhari.

Même ton ferme en direction de la communauté internationale, qui a vivement dénoncé la répression des manifestations ces derniers jours. « Nous vous remercions, mais attendez d’avoir tous les éléments en main avant de prendre position et de faire des déclarations hâtives », rappelle à l’ordre le Président, qui a royalement ignoré l’incident ayant entraîné plusieurs. Il s’agit de la fusillade ayant entraîné plusieurs morts, alors que des coups de feu avaient été tirés nuitamment sur des manifestants.

Cependant, au moins 12 personnes sont mortes dans des tirs contre des manifestants au péage de Lekki, mardi dernier, selon Amnesty International. Une répression sanglante qui ne cesse de susciter l’indignation dans le monde entier.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.