Mauritanie : près de 300 migrants secourus au large de Nouamghar

ADVERTISEMENT

Près de 300 migrants, en route pour l’Europe ont été secourus ces deux derniers jours au large de la Mauritanie dans deux embarcations victimes d’une panne de moteur, et deux corps ont été découverts sur l’une d’elles, a rapporté mardi l’Agence mauritanienne d’informations.

Une première pirogue ayant à bord 134 migrants sénégalais en partance pour les Iles Canaries (Espagne) s’est échouée, hier soir, sur la plage du village de Nouamghar, près de la localité de Chami, à quelque 170 km de la ville portuaire de Nouadhibou (extrême nord-ouest), a indiqué l’AMI, citant une source de sécurité.

« Les 134 migrants ont été sauvés par un bateau de pêche opérant dans la zone », a indiqué la même source. Ils ont ensuite été acheminés avec l’aide des garde-côtes mauritaniens à Nouadhibou, où des équipes du Croissant-Rouge mauritanien « ont commencé à leur fournir l’assistance médicale nécessaire ».

La même source a indiqué que le groupe a été secouru par l’un des bateaux de pêche opérant dans la même zone. Le groupe a par la suite été transporté à la Direction régionale de la sûreté à Nouadhibou, en attendant que la police commence à les interroger avant leur acheminement vers leur pays d’origine.

Par ailleurs, une autre pirogue transportant 161 migrants clandestins, dont des Sénégalais, des Guinéens et des Gambiens, a été retrouvée, lundi soir, dans la même zone de Chami, également après un dommage de son moteur. Ils ont également bénéficié de l’assistance du Croissant-Rouge. Malheureusement, deux corps ont été découverts sur cette embarcation, selon l’AMI.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.