Mauritanie : le nouveau tremplin pour les footballeurs de la sous-région

Le football local mauritanien est en train de sortir de l’ornière, à l’image même de sa sélection nationale. Cette destination est devenue de plus en plus appréciée, ces dernières années, par les footballeurs de la sous-région, notamment du Sénégal, Mali, Nigeria, Côte d’Ivoire, Burkina Faso…

Les clubs mauritaniens, qui ambitionnent d’intégrer le gotha du football africain, cherchent désormais à attirer certains meilleurs jeunes talents de la sous-région, pour rehausser le niveau de leur championnat. Mais, c’est seulement trois étrangers qu’une équipe est autorisée à aligner au cours d’une rencontre, même si elle en dispose plusieurs, selon un règlement de la fédération mauritanienne de football.

« Le championnat de la Mauritanie est un football semi-professionnel. Maintenant, la Mauritanie à sa politique, c’est être en dimension internationale. Pour atteindre ce niveau, il faut forcément collaborer avec les étrangers. Aujourd’hui, je peux dire que les étrangers ont un véritable impact dans ce championnat. Si vous voyez les quatre grands clubs de ce championnat que sont Tevragh-Zeïna, ASAC Concorde, Nouakchott King’s, FC Nouadhibou…, il y a plein d’étrangers. Ce sont des joueurs qui sont titulaires dans leur club et qui font de belles choses. D’ailleurs, c’est un Malien qui a marqué les deux buts de la finale de la Coupe nationale et c’est lui le meilleur buteur de son club. Les étrangers ont vraiment un grand apport dans le football, comme partout dans le monde. Ce sont les étrangers qui apportent leur savoir-faire pour rehausser le niveau de ce football local. Je pense qu’ils doivent même augmenter le quota d’étrangers. Cela va encore contribuer à rehausser le niveau du football mauritanien », a indiqué Baye Ba, sélectionneur des U20 de la Mauritanie.

Les mieux payés à Nouadhibou et Tevragh-Zeïna

Les joueurs étrangers les mieux payés dans ce championnat évoluent principalement dans des grands clubs comme le FC Nouadhibou ou encore Tevragh-Zeïna, qui sont respectivement champion et vainqueur de la Coupe nationale. Les salaires varient entre 500 euros (327 978 FCFA), jusqu’à 1000 euros (655 957 FCFA), si le joueur est international.

« Effectivement, c’est une énorme plus value. Pour la petite anecdote, c’est un attaquant malien qui a marqué le but de la victoire de Tevragh-Zeïna, lors de la finale de la dernière coupe nationale. Il y a de plus en plus de joueurs talentueux qui s’intéressent au championnat mauritanien et qui viennent tenter l’aventure. Pour nous c’est une très bonne chose de par leur investissement et leur professionnalisme, pour la plupart. Ils rehaussent le niveau, que ça soit du championnat et des joueurs mauritaniens qui s’investissent davantage, car ils savent qu’il y a une concurrence et que les étrangers qui sont là, sont là pour un objectif bien précis. Donc, je confirme que c’est une énorme plus value et c’est une très bonne chose. Je pense que la Mauritanie tendra de plus en plus à s’ouvrir aux footballeurs étrangers afin de rehausser davantage le niveau de son championnat », a dit Brahim Deïna Sow, l’Officier médias de la Fédération mauritanienne de football (FFRIM).

Les étrangers du championnat

Sénégalais (27)

Alioune Badara Ndione, Saloly Sèye, Maodo Malick Gassama, Amadou Sané, Bakhao Sall Mané, Ahmadou Mbacké Niang (ASC SNIM), Maurice Ngom, Massine Mboup (ASC Police), Babacar Ndong, Ahmed Moustapha Ba (FC Nouadhibou), Mohamet Talla Ndong, Ousseynou Camara (FC Tevragh-Zeïna), Karamba Gassama, Paul Allon Gomis, Mouhamed Dioum (ASAC Concorde), Vieux Ibrahima Tall, Sountou Mamadou Boiro, Lamine Kidiera, Seny Mané, Wade Samba Tacko (Kaédi FC), Cheikh Diagne, Diouma Top (ASC Tidjikdja), Pape Abdou Diedhiou, Babaly Diagne (Trarza AC) Samba Guèye (JAH-El Mina), Issa Niang (AS Garde Nationale) et Daouda Souty Mané (FC Tevragh-Zeïna)

Mali (9)

Souleymane Traoré, Lassina Ballo, Yaya Ouattara (ACS Ksar), Cheikh Oumar Touré, Ibrahim Coulibaly (ASAC Concorde), Drissa Kouyaté (FC Nouadhibou), Almamy Sogoba, Amara Bagayoko, Ibrahim Traoré (FC Tevragh-Zeïna)

Côte d’Ivoire (2)

Éric Siekoua Diomandé (ASC Police), Mamadou Keïta (ASC Kédia)

Comores (02)

Faouz Fadine Ali Attoumane, Ibrahim Youssouf (FC Nouadhibou)

Ghana (1)

Tennyson Opoku (Nouakchott King’s)

Nigeria (1)

Simon Iduh (Nouakchott King’s)

Burkina Faso (1)

Lionel Khalil Abdel Rachid Kaboré (FC Nouadhibou)

Bénin (1)

Djibril Naïm (ASC SNIM)

Togo (1)

Amah Tchoutchoui (FC Nouadhibou)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.