Maroc, Israël : quand Trump fait chanter Mohammed VI sur le Sahara

Le roi du Maroc, Mohammed VI et le Président américain, Donald Trump

Le Président américain, Donald Trump, vient de révéler un accord avec le Maroc, aux allures de chantage, en lien avec l’Israël et le Sahara Occidental. Les détails.

C’est ce jeudi 10 décembre 2020 que le Président américain, Donald Trump, annoncé que le Maroc allait normaliser ses relations avec Israël, comme cela a été le cas avec trois autres pays arabes. En contrepartie de cette acceptation du roi Mohammed VI, les Etats-Unis reconnaissaient la souveraineté du royaume chérifien sur le Sahara Occidental.

« Une autre avancée HISTORIQUE, aujourd’hui ! Nos deux GRANDS amis, Israël et le royaume du Maroc, ont accepté de normaliser complètement leurs relations diplomatiques – un grand pas en avant pour la paix au Moyen-Orient ! », a écrit Donald Trump sur Twitter, note Le Monde. 

Lors d’un entretien téléphonique avec le Président des Etats-Unis, le roi Mohammed VI, a, selon un communiqué du palais royal, indiqué que le Maroc allait « reprendre les contacts officiels et les relations diplomatiques, dans les meilleurs délais, avec Israël ». Ainsi, Rabat confirme Donald Trump, en ce qui concerne la reprise prochaine de ses relations diplomatiques avec l’Etat hébreu.

Le Premier ministre israélien, Benyamin Netanyahou, a, pour sa part, salué un accord qu’il qualifie, à l’instar de Donald Trump, d’historique. Le chef du gouvernement hébreu est même allé plus loin évoquant des vols directs entre le Maroc et Israël. preuve de relations en passe d’être bien huilées. Du côté de la Palestine, le Hamas évoque un péché politique, parlant de cet accord dit historique.

Lequel accord de normalisation des relations entre Rabat et Israël est, rappelons-le, assujetti à une condition : la souveraineté du Maroc sur le Sahara Occidental, ancienne colonie espagnole, que se disputent le royaume et le Front Polisario aidé de l’Algérie ; deux entités qui ne se sont pas encore prononcées sur le nouvel accord.

A lire : Maroc : colère de Mohammed VI qui menace au Sahara

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.