Mamadou Sakho blanchi par l’UEFA

ADVERTISEMENT

L’international français Mamadou Sakho avait raté l’EURO 2016. La raison : il a été contrôlé positif à un antiasthmatique. Cette affaire de dopage l’a éloigné des terrains pendant un bon moment. Il a été innocenté définitivement par l’Agence Mondiale Antidopage, ce 4 novembre.

Une accusation qui coûte cher

Jeune défenseur de Liverpool, Mamadou Sakho était au sommet de son art quand il a été accusé de dopage le 17 mars 2016. C’est une accusation qui a freiné sa carrière. Elle a entaché sa réputation.

Mamadou Sakho avait été privé de la phase finale de l’Europa Ligue avec son club et de L’EURO 2016 avec l’équipe nationale. Il avait sauvé cette dernière lors des barrages du Mondial 2014 face à l’Ukraine et méritait amplement de participer à cette compétition continentale.

Des excuses méritées

L’Agence Mondiale Antidopage a présenté officiellement ses excuses à l’international français de 30 ans. Elle a affirmé que les substances prises par le joueur ne figuraient pas sur la liste des substances illicites.

Mamadou Sakho a réclamé une somme conséquente comme dédommagement de ce préjudice. Elle s’élève à 13 millions de livres soit 14,5 millions d’euros. L’Agence Mondiale Antidopage a manifesté sa volonté de dédommager le jouer. Cependant, le montant n’a pas été communiqué. Il est resté confidentiel entre les deux parties.

Son avocat affirme : « L’AMA reconnaît qu’elle n’aurait pas dû faire ces déclarations diffamatoires puisque M. Sakho avait été acquitté ». Son innocente prouvée vient laver son image même s’il a raté l’EURO pour rien.

Mamadou Sakho se réjouit lui-même de cette décision. On peut lire sur les réseaux sociaux : « Recevoir officiellement les excuses de l’Agence Mondiale Antidopage était pour moi quelque chose d’indispensable afin de pouvoir définitivement tourner cette page ».

Évoluant aujourd’hui à Crystal Palace, le défenseur français de 30 ans peut regarder fièrement l’avenir et se concentrer sur son club.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.