Mali : Sidiki Diabaté gravement malade après la publication de « Anga di Allah mah »

ADVERTISEMENT

Le malheur ne vient jamais seul, a-t-on coutume de dire. Sidiki Diabaté traverse des moments très difficiles. Placé en détention depuis le 24 septembre dernier pour une affaire de coups et blessures sur son ancienne copine Mamacita Sow, le chanteur malien continue pourtant de faire parler de lui en dehors de sa cellule.

Son dernier clip « Anga di Allah mah » (acceptons la volonté divine, en bambara), est une chanson émouvante, qui a fait pleurer, ces derniers temps, des milliers de personnes à travers le monde, depuis sa publication sur YouTube, le 30 septembre 2020, soit seulement 6 jours après son arrestation. Le clip a déjà enregistré plus de 1 567 295 vues. Une chanson qui donne véritablement la chair de poule, surtout que son auteur traverse des moments pénibles.

Comme s’il prédisait ce qui allait lui arriver, Sidiki Diabaté, à travers cette chanson, en featuring avec Sira Kouyaté, a invité ses semblables à plus d’humanisme, de pardon et à respecter les principes de la religion. Une véritable confession du jeune artiste malien, qui s’apprêtait à enterrer sa vie de célibat, avant que son ex-copine Mamacita Sow, lui porte une très grave accusation, qui est d’ailleurs à l’origine de son arrestation.

Selon les dernières informations données par son Staff, la santé de l’artiste se serait complètement dégradée. En effet, à travers une urgente publication, ce samedi 31 octobre 2020, sur la page Facebook du chanteur malien Sidiki Diabaté, son Staff a révélé que le griot malien est malade depuis plusieurs semaines et vendredi, il a été mis sous perfusion.

Le staff désire un meilleur traitement du musicien qui n’a pas encore été auditionné donc sa version des faits n’a pas encore été entendue, lit-on dans le post. La publication a ému de nombreux internautes et ses fans, à travers le monde, qui ont prié afin que leur idole retrouve sa santé.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.