Madagascar : le Covid-19, la famine et la sécheresse accentuent la crise humanitaire

Au moins 1,35 million de personnes font face à la famine en raison  de la sécheresse et de la pandémie du Coronavirus. Cette révélation est du Programme alimentaire mondial (PAM) qui, dans une conférence de presse tenue à Genève, en Suisse, tire la sonnette sur la nécessité d’une aide alimentaire à Madagascar.

A en croire Lola Castro, Directrice régionale de PAM pour l’Afrique Australe et les Etats de l’Océan Indien, la pandémie du Coronavirus a accentué la crise existante depuis plus de trois décennies, suite à la sécheresse qui a entravé les activités agricoles. « La situation à laquelle nous sommes confrontés n’est pas normale. Avec la sécheresse qui persiste jusqu’en 2021 et une dernière récolte médiocre, les communautés fatiguées ont peu de ressources sur lesquelles s’appuyer », a-t-elle dit.

Pour le PAM, les enfants sont les premières victimes de cette crise. « Ce que nous savons, c’est que la gravité de la situation a créé un nombre important d’enfants gravement mal nourris, relevant que 75% des enfants de cette région mendient ou sont en quête de nourriture », ajoute Lola Castro.

Selon la même source, plus du tiers de la population de ce pays d’Afrique australe est au bord de la crise alimentaire. Elle ajoute que ce chiffre est presque « le double » de ce qu’il était à la même période, l’année dernière.

Un appel à l’aide financière

D’après le site des Nations-Unies, le PAM fournit actuellement une aide alimentaire à près de 500 000 personnes souffrant d’une grave insécurité alimentaire, dans les neuf districts les plus touchés du Sud. Elle implique les femmes dans toutes ses activités en vue d’accroitre la production agricole. « Les femmes prennent une grande responsabilité dans la sécurité alimentaire des familles, dans cette partie méridionale de Madagascar », note la Directrice régionale de PAM pour l’Afrique Australe et les Etats de l’Océan Indie.

Face à ce tableau sombre, l’agence onusienne annonce qu’elle a besoin de 35 millions de dollars pour assurer l’assistance humanitaire aux personnes vulnérables. Cette assistance comprend entre autres, le repas scolaire à plus de 150 000 enfants, l’assistance aux femmes et le financement des familles.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.