Lutte contre le Covid-19 : la Banque mondiale au chevet de l’Afrique

Pour faire face à la seconde vague de contamination et à la découverte d’une variante du Coronavirus, l’Union Africaine a entamé les démarches pour recevoir environ 670 millions de doses de vaccin, qui nécessitent des fonds conséquents. Les pays africains bénéficieront d’un financement de 12 milliards dollars (plus de 6 513  milliards FCFA) de la Banque mondiale pour exécuter les programmes de vaccination des populations contre le Coronavirus.

Plusieurs pays ont déjà commencé à recevoir des vaccins contre la pandémie de Covid-19 à travers le continent africain, à l’instar du Maroc, de l’Algérie ou encore des Seychelles… Mais, pour faire face à la seconde vague de contamination et à la découverte d’une variante du coronavirus, l’Union africaine a entamé les démarches pour recevoir environ 670 millions de doses de vaccin, qui nécessitent des fonds conséquents.

Les pays africains bénéficieront d’un financement de 12 milliards dollars (plus de 6 513  milliards FCFA) de la Banque mondiale pour exécuter les programmes de vaccination des populations contre le Coronavirus. C’est ce qu’a annoncé la Présidence sud-africaine le samedi 30 janvier, dans un communiqué publié sur son site officiel. Cette annonce intervient suite à la tenue, le mercredi 27 janvier dernier, d’une conférence en ligne organisée par le président en exercice de l’Union africaine (UA), Cyril Ramaphosa, sur la gestion du financement et du déploiement du vaccin anti-Covid-19 en Afrique.

Au cours de la réunion, le Président Cyril Ramaphosa a rappelé l’importance des différentes campagnes de vaccination surtout dans le contexte d’une seconde vague qui a porté le nombre de contaminations sur le continent à plus de 3,5 millions de cas pour 88 993 décès. Pour aider les pays africains à obtenir les vaccins, la Banque mondiale a annoncé qu’elle accorderait son financement, sous forme de dons ou de prêts concessionnels.

« Les pays qui n’ont pas encore demandé d’aide sont appelés à envoyer une lettre à leur directeur national de la Banque mondiale demandant un soutien pour l’achat et le déploiement des vaccins dans le cadre de la facilité de 12 milliards de dollars (plus de 6 513  milliards FCFA)  », a dit David Malpass, président du Groupe de la Banque mondiale, tout en incitant les Etats membres à se rapprocher des responsables régionaux afin de recevoir l’aide nécessaire en vue de rendre le vaccin disponible dans les meilleurs délais.

Selon les Centres africains de contrôle et de prévention des maladies (Africa CDC), le coût estimé de la vaccination de 60% de la population africaine se situe entre 10 et 15 milliards de dollars (8 142 milliards FCFA). Grâce aux négociations entamées, l’UA a obtenu 270 millions de doses de vaccins et attend de recevoir 400 millions de doses supplémentaires.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.