Le Nigeria premier importateur de véhicules d’occasion en Afrique

ADVERTISEMENT

Pays le plus peuplé du continent avec plus de 214 millions d’habitants, le Nigeria est aussi le plus gros importateur de voitures d’occasion en Afrique et la troisième destination mondiale, a indiqué un nouveau rapport du Programme des Nations Unies pour l’Environnement (PNUE).

Selon le rapport, les Émirats Arabes Unis sont le pays le plus importateur avec 389 302 voitures, suivis du Mexique avec 281 545 voitures et du Nigeria en troisième position avec 203 136 voitures. Le rapport montre qu’entre 2015 et 2018, 14 millions de véhicules légers (voitures, SUV et minibus) ont été exportés vers des pays à revenu faible ou intermédiaire, dont plus de la moitié en Afrique.

L’étude, qui est la première du genre, indique que les principales destinations des véhicules d’occasion de l’Union Européenne sont l’Afrique de l’Ouest et du Nord. Le Japon exporte principalement vers l’Asie et l’Afrique orientale et australe, tandis que le marché américain est principalement le Moyen-Orient et l’Afrique centrale. Il a constaté que les pays africains ont importé le plus grand nombre de véhicules d’occasion (40%) au cours de la période étudiée, suivis des pays d’Europe orientale (24%), d’Asie-Pacifique (15%) et du Moyen-Orient (12% ) et en Amérique latine (9%).

Le rapport montre que plus de 60% des véhicules en Afrique sont issus d’importation d’occasion, bien que cela varie dans une certaine mesure, de zéro en Afrique du Sud qui a une interdiction totale des importations à 97% au Kenya. « Le nettoyage du parc automobile mondial est une priorité pour atteindre les objectifs mondiaux et locaux en matière de qualité de l’air et de climat », a déclaré Inger Andersen, Directrice exécutive du PNUE. « Au fil des ans, les pays développés ont de plus en plus exporté leurs véhicules d’occasion vers les pays en développement, parce que cela se produit en grande partie non réglementée, c’est devenu l’exportation de véhicules polluants », a-t-elle ajouté.

Le rapport, basé sur une analyse approfondie de quelque 146 pays, a révélé que les deux tiers ont des politiques « faibles » ou « très faibles » pour réglementer l’importation de véhicules après leur apogée. Les voitures d’occasion de mauvaise qualité entraînent également plus d’accidents de la route. Selon le PNUE, des pays comme le Malawi, le Nigeria, le Zimbabwe et le Burundi, qui ont une réglementation des véhicules d’occasion « faible » ou « très faible », ont des taux de mortalité routière très élevés.

Cependant, les pays qui appliquent des normes d’âge et d’émissions, ou d’autres mesures similaires, reçoivent des véhicules d’occasion de haute qualité, y compris des voitures hybrides et électriques, et à un prix abordable. Ils ont également moins d’accidents sur la route, selon le rapport du PNUE.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.