L’Afrique du Sud lève 11 milliards pour COVAX

Le Président sud-africain, Cyril Ramaphosa

Lors de son discours, ce jeudi 3 décembre, le Président Cyril Ramaphosa a déclaré que son gouvernement restait déterminé à faire en sorte que l’Afrique du Sud soit en pôle position pour recevoir les vaccins Covid-19 dès qu’ils seront disponibles. Le Fonds de solidarité apportera une contribution initiale de 327 millions de rands (11 milliards FCFA).

L’Alliance démocratique a précédemment exprimé sa profonde frustration quant aux efforts du gouvernement pour garantir l’accès au vaccin imminent, après avoir appris que le gouvernement avait apparemment « raté » sa tâche de garantir que le vaccin serait largement disponible pour les 59 millions d’habitants d’Afrique du Sud. Le Président Cyril Ramaphosa a insisté sur le fait que son administration était prête, annonçant que le Fonds de solidarité contribuerait à financer l’achat de vaccins.

Cyril Ramaphosa a indiqué que le gouvernement sud-africain continuait de collaborer avec des partenaires de la communauté internationale pour garantir que tous les pays aient accès à un vaccin abordable et efficace. « Personne ne doit être laissé pour compte », a-t-il déclaré.

Il a confirmé que le gouvernement participait à l’initiative de l’installation de COVAX, qui vise à mettre en commun les ressources et à assurer un accès équitable aux vaccins pour les pays émergents, et il a annoncé que des paiements ont déjà été effectués pour garantir que l’Afrique du Sud sera en ligne pour recevoir le soutien de l’établissement.

« Nous sommes encouragés par le fait que le Fonds de solidarité apportera une contribution initiale de 327 millions de rands (11 milliards FCFA) au nom de notre pays à COVAX, et nous sommes également encouragés par le fait que les résultats actuels des vaccins candidats montrent une efficacité de 70 à 90% », a dit le Président Cyril Ramaphosa. « Nous attendons la confirmation que les vaccins qui seront bientôt disponibles sont sûrs, efficaces et adaptés aux besoins de notre population », a-t-il ajouté.

Le Trésor national a déjà versé 500 millions de rands (environ 16 milliards FCFA) pour le programme COVAX. Ce paiement, cependant, est bien en deçà de l’investissement requis pour garantir que l’Afrique du Sud est placée au début de la file d’attente.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.