Jay-Z va s’aventurer dans l’industrie américaine du cannabis !

ADVERTISEMENT

L’industrie de la marijuana aux États-Unis est en plein essor et attire certaines célébrités et des propriétaires d’entreprises de renommée mondiale. Selon le Marijuana Business Factbook, l’industrie injectera jusqu’à 130 milliards de dollars (72 150 milliards FCFA) par an dans l’économie américaine d’ici 2024.

Marijuana Business Factbook estime en outre que les ventes légales de cannabis sont passées de 38 à 46 milliards de dollars (25 530 milliards FCFA) en 2019 à 106 à 130 milliards de dollars (72 150 milliards FCFA) d’ici 2024, soit une augmentation de 181%. Et selon le Bureau of Economic Analysis des États-Unis, le chiffre de 130 milliards de dollars est similaire au produit intérieur brut 2019 du Nebraska, qui était de 129 milliards de dollars (71 595 milliards FCFA).

La nature rentable du commerce du cannabis a attiré l’attention du rappeur milliardaire Jay-Z. Né Shawn Carter, 22 fois lauréat d’un Grammy Award et magnat des affaires, il a récemment lancé sa propre marque de cannabis, Monogram, en collaboration avec la plus grande société de cannabis verticalement intégrée de Californie, Caliva. Avant de lancer sa propre marque de cannabis, l’Afro-américain était stratège en chef de la marque pour Caliva, depuis juillet 2019.

Un communiqué de presse de la marque indique que Monogram cherche à « redéfinir ce que signifie le cannabis pour les consommateurs, aujourd’hui. Dans un effort pour offrir une expérience-client plus personnalisée, la marque se lancera également, via une plateforme de commerce électronique de premier ordre dédiée exclusivement à sa gamme de produits unique ».

Selon le site Web de Monogram, la fleur est cultivée en petits lots, « permettant à chaque plante de recevoir une attention personnalisée de la part de nos cultivateurs experts ». Monogram dit avoir réuni un comité d’experts du cannabis qui classent et sélectionnent chaque fleur à la main. « Ces luminaires ont développé un programme de contrôle prolongé de l’humidité, de soins après récolte, de taille et de rinçage qui garantit que notre produit fini est le meilleur possible », dit-il.

Monogram est la dernière entreprise de Jay-Z. Le musicien s’est d’abord aventuré dans les affaires lorsqu’il a lancé sa ligne de vêtements appelée Rocawear, en 1999, et a ensuite fondé une chaîne de bars sportifs appelée le 40/40 Club, en 2013. En 2015, il a acquis la société de technologie appelée Aspiro et a également lancé Tidal, une musique en streaming.

Jay-Z détient également une participation dans la société française de technologie audio Devialet, qui a récemment lancé des écouteurs sans fil, appelés Gemini, pour rivaliser avec la domination d’Apple et de Samsung sur le marché des écouteurs sans fil.

A noter que le rappeur n’est pas le seul nom célèbre à s’aventurer dans l’industrie du cannabis avec sa légalisation dans plusieurs États américains. Des célébrités comme Snoop Dogg, Whoopi Goldberg et Martha Stewart s’activent aussi dans le domaine.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.