I want to be « nude »

ADVERTISEMENT
2087516473_c22df92d13.jpg

Très tendance, le maquillage « nude » consiste à mettre le visage en lumière grâce à un voile de cosmétique à peine perceptible pour donner l’illusion d’une peau nue d’où le mot «nude». L’enjeu étant de faire illuminer certaines parties du visage, et de le baigner d’une lumière translucide qui va mettre les traits en valeur.

La peau doit paraître pure, saine et fraîche comme une rosée matinale. Pour réaliser ce maquillage, il vous faut donc des produits poids-plume qui vont «habiller» votre peau en transparence. Mais ce qu’il faut surtout, c’est avoir une belle peau car ce maquillage sera davantage mis en valeur si votre épiderme est net. Si ce n’est pas tout à fait le cas, il existe des astuces pour réaliser ce beau maquillage. On commence. La peau est parfaitement nettoyée et vous avez mis votre crème de jour en fonction de votre type de peau. Pour réussir le « Nude », il faut une peau lisse, mate, unifiée et veloutée avec un teint lumineux. Zéro défaut donc.

Première étape : matifier

2087516473_c22df92d13.jpgSi vous brillez au niveau de la zone médiane (front, nez, menton), n’hésitez pas à neutraliser ce petit désagrément à l’aide de produit adapté qui vous permettra de contrôler la brillance. A utiliser après votre crème de jour, sur les zones concernées, faire pénétrer par petits tapotements. En cas de brillance inopinée durant la journée, n’hésitez pas à emporter le produit dans votre sac à main : il s’utilise également sur le maquillage.

Deuxième étape : lisser

Si vous avez les pores dilatés, vous pourrez atténuer leurs apparences avec un produit que j’ai moi même testé et que je trouve magique. Le Pore Minimizer Instant Perfector de Clinique (prix : 21, 50 euros) rend instantanément la peau lisse et douce. Appliquez simplement en étalant sur les pores visibles. Longue tenue et résistant à la transpiration et à l’eau. Cette émulsion est légèrement teintée, mais est invisible au moment de l’application. Testez tout de même la couleur avant de l’acheter : le rendu doit être totalement naturel. Si la couleur ne convient pas, inutile de dépenser vos sous pour rien et risquer d’avoir un teint terne, c’est le pire.

Troisième étape : unifier et harmoniser

vanessa-willams-silver-and-gold.jpg C’est le travail du teint. Pour réaliser le maquillage « Nude », l’idéal est d’avoir un fond de teint fluide. Il couvre la peau en transparence et apporte une finition naturelle. Dans tous les cas, quelle que soit la texture du fond de teint que vous aurez, travaillez-le en légèreté et en petite quantité pour éviter l’effet masque. Le fond de teint doit être insoupçonnable. Dans le cas contraire, si votre fond de teint est trop compact, oubliez-le et utiliser uniquement votre poudre après avoir effectué les étapes 1 et 2 sur une peau parfaitement nettoyée, et après avoir appliqué un correcteur ou un anti-cernes comme indiqué ci-après en étape 4. Appliquez le fond de teint en déposant des petites touches sur le front, les joues, le nez, le menton, puis étirez de l’intérieur vers l’extérieur du visage. Ne pas oublier de faire estomper le produit dans le cou et les oreilles pour éviter les lignes de démarcations disgracieuses. Prenez du recul, observez-vous dans le miroir et vérifiez l’application : le résultat doit être naturel. Si ce n’est pas le cas, rectifiez avec un mouchoir en papier ouvert et pressez délicatement sur le visage pour retirer l’excès de produit.

Quatrième étape : atténuer les imperfections

Indispensable et incontournable ! Pour parfaire «le travail » du teint. Il s’agit ici d’apporter de l’éclat, d’atténuer les zones «sombres» du visage comme les cernes et les petites imperfections : taches, rougeurs…Le Select moisturecover de Mac (15,00 euros) est un bon outil. Hydratant, il convient à tous types de peaux même les plus délicates. Il apporte un fini satiné, ce correcteur existe dans une large gamme de couleur. Impossible de ne pas trouver sa couleur !

Appliquez le correcteur ou anti-cernes sur tous les endroits qui doivent être mis en relief, sur les zones sombres qui ont besoin d’être unifiées et sur les imperfections. Mais surtout ne pas oublier l’arcade sourcilière, le cerne, le haut des pommettes, l’arête du nez, et une touche au dessus de la lèvre supérieure pour redéfinir le contour et galber vos lèvres. Pour finir, apposez une touche de correcteur sur la pointe du menton. Travaillez ensuite avec le bout de votre index en tapotant légèrement jusqu’à ce que le produit soit parfaitement étalé et invisible sur le fond de teint.

Cinquième étape : velouter le teint

Alek_25-1.jpgApplication de la poudre. Pour fixer le fond de teint et garantir sa tenue. La poudre va apporter un fini mat et velouté et vous évitez de briller. Utilisez un gros pinceau poudre en poil naturel. Avec un pinceau propre, prélevez un peu de poudre et tapotez le manche au dessus du boiter pour en retirer l’excédent. Déposez le pinceau sur le visage en l’effleurant, de l’intérieur vers l’extérieur du visage. Pour terminer, insistez sur la partie médiane du visage : front, nez, menton. Encore une fois, travaillez en légèreté pour éviter l’effet masque. Si vous avez des ridules, n’en mettez pas de trop : la poudre risque de s’immiscer dans les sillons.

Sixième étape : un regard naturel

Il doit être valorisé mais pas sophistiqué. Le choix de la couleur est primordial : ni trop vive ni trop scintillante ou irisée. Choisissez des tons naturels : bruns, beige, bois de rose, taupe…Utilisez un pinceau propre, plat et large en poil naturel. Prélevez un peu de fard et tapotez le manche pour en retirer l’excès. Déposez en aplat à partir des cils supérieurs et estompez vers le haut sur toute la surface de la paupière en évitant l’arcade sourcilière sur laquelle vous déposerez une couleur plus claire pour agrandir vos yeux. Terminez avec du mascara pour apporter de la profondeur.

Septième étape : effet « bonne mine »

2087519135_4e09bbd204.jpgC’est le blush. Pour donner du relief, apporter de la fraîcheur et sculpter le visage. Avec un pinceau propre et adapté en poil naturel, prélevez un peu de fard et tapotez le manche pour en retirer l’excès. Souriez, visualisez le bombé de votre joue et déposez le pinceau sans appuyer, puis estompez vers la tempe.

Huitième étape : des lèvres gourmandes

Rouge à lèvres ou gloss, c’est vous qui choisissez. La couleur doit donner «un effet peau» mais ne doit pas être fade. Avec un pinceau adapté, déposez le produit sur vos lèvres, mettez de la brillance sur le centre de votre bouche avec du gloss ou un fard blanc irisé pour un effet pulpeux. Rien de plus simple !

Par Massoba Koné

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.