Guinée : les mises en garde d’Alpha Condé

ADVERTISEMENT
Le Président de la Guinée, Alpha Condé

Le Président guinéen, Alpha Condé, qui vient d’être fraîchement réélu pour un mandat de six ans, après les élections du 18 octobre dernier, a émis de sévères mises en garde.

Alors que sa victoire à la Présidentielle du 18 octobre dernier est toujours contestée par l’opposition de son pays, notamment son principal challenger Cellou Dalein Diallo, le chef de l’Etat guinéen, Alpha Condé, est sur d’autres horizons, notamment la gestion des ressources et des deniers de ce pays d’Afrique de l’Ouest qu’il dirige depuis 10 ans.

Alors qu’il répondait aux questions de RFI, le dirigeant guinéen, qui avoue implicitement avoir posé le coude sur des dossiers de corruption, durant ses deux premiers mandats, lance, sur un ton ferme : « Je serai impitoyable, cela veut dire que je ne tolérerai plus ni corruption, ni copinage, ni népotisme. Je veux maintenant qu’on gouverne pour le peuple ».

« J’estime que je n’ai pas réussi ce que je voulais, c’est-à-dire transformer les conditions de vie des femmes et des hommes à cause des cadres. Mes objectifs, ce sont les routes et l’amélioration des conditions de vie des populations particulièrement des femmes, des jeunes et des gens des campagnes”, a ajouté Alpha Condé.

« Pour le moment la question qui se pose à moi, c’est ce que je dois faire pendant ces six années, est-ce que je pourrais le réussir. C’est ça ma préoccupation. Il ne s’agit plus que l’argent soit utilisé par les cadres, mais que l’argent serve à la population », a indiqué le Président guinéen. Des propos allant de rassurer ses concitoyens. Qu’en sera-t-il de la réalité ? Wait and see !

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.