Ghana : Kemi Seba et Meiway pleurent Jerry Rawlings

ADVERTISEMENT

La nouvelle du décès de Jerry John Rawlings, ce jeudi 12 novembre, a bouleversé le continent africain. Depuis, des chefs d’Etats, des internautes et des célébrités, parmi lesquelles, l’activiste franco-béninois, Kemi Seba et le musicien ivoirien, Meiway rendent un vibrant hommage à l’ancien Président Ghanéen.

L’activiste franco-béninois, Kemi Seba, et le musicien ivoirien Meiway saluent la mémoire de Jerry John Rawlings, décédé, ce jeudi 12 novembre, à l’hôpital universitaire Korle-Bu d’Accra, au Ghana. Dans une publication sur les réseaux sociaux, les deux célébrités pleurent le « Flight Lieutenant ».

« Je suis dévasté »

Très touché par le décès de l’ancien Président ghanéen, Kemi Seba pleure la disparition de l’un des défenseurs du continent Africain. « Le Président héroïque Jerry Rawlings, ami de Sankara, vient de transiter. Au moment où les autres dirigeants africains, marionnettes de l’Occident, continuent de piller leurs peuples et de les parasiter. De piétiner nos Constitutions que Rawlings quant à lui protégeait. Je suis dévasté », a-t-il écrit sur sa page. Visiblement l’activiste franco-béninois n’a pas retenu ses larmes face au décès de JJ.

« Merci de nous avoir laissé des traces »

Meiway n’est pas en reste dans cette série d’hommages. Sur sa page Instagram, la star ivoirienne salue l’engagement de Jerry Rawlings dans le développement du Ghana. « Vas en paix digne Fils d’un Père Écossais et d’une Mère Ghanéenne qui, malgré ton métissage, a servi ton Ghana natal au nom de la probité et de la reconnaissance pour tout ce que ta patrie t’a donné. Vas en paix, la conscience tranquille là où notre Père t’attend pour lui rendre compte de ce qui t’a si indigné pour que tu quittes ce monde injuste ce 12 novembre (…) J.J. Rawlings, merci de nous avoir laissé des traces », a-t-il écrit sur sa page.

Signalons que Jerry John Rawlings est né le 22 juin 1947, à Accra, de l’union d’une Ghanéenne de l’ethnie ewé et d’un Ecossais. Le 4 juin 1979, il réussit à renverser Fred Akuffo, par un coup d’Etat. Trois mois plus tard, il cède le pouvoir à Hilla Limann. Non satisfait de la gestion de ce gouvernement, Rawlings revient sur la scène et balaie le régime Limann, le 31 décembre 1981. Elu en 1992 pour un premier mandat sous la quatrième République, Rawlings sera réélu quatre ans plus tard. Conformément à la nouvelle Constitution, il ne tente pas de briguer un troisième et passe le témoin au candidat de l’opposition.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.