Ghana : 73 milliards FCFA pour améliorer la fourniture d’électricité

ADVERTISEMENT

Le gouvernement a octroyé 130 millions de dollars (73 milliards FCFA) à la Société d’électricité du Ghana (ECG) pour aider l’entreprise de production d’électricité à remplacer ses équipements obsolètes, à réduire les pertes d’électricité et à assurer une production d’électricité durable.

Le ministre ghanéen de l’Énergie, John Peter Amewu

Le ministre de l’Énergie, John Peter Amewu, a indiqué que cela garantirait un transport efficace de l’électricité, ajouterait de la valeur à la production d’électricité et assurerait un approvisionnement en électricité moins cher aux consommateurs. Il a noté que l’alimentation électrique stable dont jouissent actuellement les Ghanéens était due à la collaboration interministérielle et institutionnelle et à la mise en place de personnes compétentes dans la bonne position pour fournir des services de qualité ainsi qu’au leadership efficace du Président Akufo-Addo.

« Les compétences des directeurs généraux des institutions énergétiques telles que la Volta River Authority, la Ghana National Gas Company, la Bui Power Authority, la Ghana Grid Company et la Energy Commission ont assuré un approvisionnement stable en électricité et des tarifs bas », a ajouté M. Amewu. Il a expliqué que le gouvernement ghanéen avait considérablement amélioré le système de réseau, facilitant ainsi le flux d’électricité vers les consommateurs.

En outre, il avait achevé le flux inversé de gaz, payé la partie des dettes dues aux producteurs d’électricité indépendants et transféré la barge Karpower de Tema à Sekondi-Takoradi pour utiliser le gaz naturel, garantissant, ainsi une utilisation efficace et un coût moindre de la production d’électricité. Le gouvernement avait acheté et distribué 12 millions d’ampoules à économie d’énergie, ce qui a permis aux consommateurs d’électricité d’utiliser plus d’énergie et de payer moins, a déclaré le ministre Amewu.

Selon les rapports Perspectives du développement social 2015 de l’Institut de recherche sociale, statistique et économique (ISSER), le gouvernement ghanéen a enregistré des pertes de 924 millions de GHC (89 milliards FCFA), rien qu’en 2014, en raison des crises d’électricité. À l’avenir, a déclaré John Peter Amewu, le gouvernement d’Akufo-Addo poursuivrait le programme d’électrification rurale, s’engagerait dans l’approvisionnement compétitif en électricité et minimiserait les frais de capacité.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.