Ethiopie : accusé de soutenir la rébellion du Tigré, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus prêche la paix et le dialogue

ADVERTISEMENT
Tedros Adhanom Ghebreyesus

Après avoir été accusé par l’armée éthiopienne de soutenir la rébellion du Tigré, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus se lave à grande eau et appelle les parties en conflit au dialogue.

Le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus a réagi à l’accusation de l’armée Ethiopienne, le citant comme le principal soutien de la rébellion du Tigré. Dans un communiqué partagé sur ses pages, le patron de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) dit ne pas être impliqué dans ce conflit armé. « Je suis d’un seul côté et c’est du côté de la paix. J’œuvre toujours pour la paix, le dialogue et  le rassemblement des parties en conflits », a-t-il dit.

Un appel à la paix et au dialogue

Face à cette accusation, le patron de l’OMS « appelle toutes les parties à œuvrer pour la paix et à assurer la sécurité des civils et l’accès à l’aide sanitaire et humanitaire à ceux qui en ont besoin ». Regrettant « le déplacement massif des Ethiopiens dans des pays voisins », le Dr Tedros ajoute par ailleurs qu’il se « joint au Secrétaire général des Nations Unies pour appeler à des mesures immédiates pour apaiser les tensions et garantir une résolution pacifique de ce conflit ».

Ce jeudi 19 novembre, l’armée éthiopienne, par le biais de son chef d’état-major, Berhanu Jula, a affirmé que le Dr Tedros « aide les autorités de la région du Tigré à obtenir les armes ». Des propos relayés par l’Agence américaine Associated Press.

En rappel, depuis le 4 novembre dernier, l’Ethiopie fait face aux hostilités entre l’armée fédérale et le Front de libération du peuple du Tigré. A la base, la région du Tigré, située dans la partie Nord du pays, dit être « marginalisée » par le mode de gestion du régime en place. En septembre, après l’organisation des élections dans la région de Tigré, le gouvernement éthiopien a haussé le ton considérant que ce scrutin était illégitime.

Notons que Tedros Adhanom Ghebreyesus est Ethipoien. Né le 3 mars 1965 à Asmara, l’homme politique est un ancien ministre de la Santé et des Affaires étrangères d’Éthiopie. Il est directeur général de l’Organisation Mondiale de la Santé depuis le 1ᵉʳ juillet 2017.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.