En RDC, la marque de vêtements classiques « Mister C Collection » veut réinventer la mode

Sambil Mavungu Djuna

Créée en 2016, « Mister C Collection » veut faire de la République Démocratique du Congo, une référence de la mode en Afrique. Une ambition difficile face à la concurrence dans ce secteur en plein développement et du marché congolais de la mode, dominé par l’importation.

Entre la concurrence dans le secteur de la mode en Afrique et le marché congolais dominé par l’importation des vêtements, « Mister C Collection » place la barre haut. « Faire du secteur de la mode un levier du développement par la création de l’emploi et les richesses », c’est entre autres, les objectifs de cette marque créée en 2016 par l’entrepreneur congolais, Sambil Mavungu Djuna, alors étudiant en Administration des affaires, à Bangalore, en Inde.

Mister C Collection, plus qu’une marque

Proposant  de vêtements classiques, des costumes sur mesure et prêt à porter haut de gamme pour homme et pour dame, « Mister C Collection » n’est pas qu’une marque. Elle est aussi une expression de frustration d’une jeunesse face à l’importation qui freine le marché  congolais de la mode. « La République Démocratique du Congo est l’une de plus grandes nations de la mode au monde, malheureusement, elle ne possède aucune marque qui fait des millions de dollars en termes des chiffres d’affaires,  déclare Sambil Mavungu, qui veut reprendre le marché congolais occupé à 80% par les importations ».

Face à cette courbe dominée par l’importation, « Mister C Collection » propose l’industrialisation de la mode pour l’émergence de son pays. « Nous ne pouvons pas prétendre réduire la pauvreté ou le chômage sans mettre en place une bonne politique industrielle. En exportant toutes nos matières premières sans passer par la transformation, nous perdons la possibilité de bien vivre l’essor économique en RDC », note ce jeune entrepreneur.  

L’encadrement par la mode

Ainsi, quatre ans après sa création, « Mister C Collection » a livré des vêtements et costumes dans plusieurs pays, en Afrique et Europe. Une réussite qui nourrit ses nouvelles ambitions. « En 2019 nous avons livré nos produits à plus de 23 pays à travers le monde. Nous ne voulons pas simplement vendre de vêtements et gagner de l’argent, mais nous voulons aussi impacter positivement la nation », ajoute-il.

Avec les moyens du bord, cette marque s’inscrit également dans la création d’emplois et l’encadrement des jeunes en République Démocratique du Congo. « Nous avons un département qui s’occupe de l’encadrement des jeunes qui se lancent dans la mode. Ils sont outillés sur la création de marque ». Une démarche salutaire dans ce pays où les jeunes font face au chômage. « Nous allons mettre en place un cadre doté en matériels pour la facilitation de l’incubation de jeunes entreprises. Dans les prochains jours, nous comptons créer un centre de formation pour l’encadrement des personnes démunies dans le métier de la mode », précise le créateur de « Mister C Collection ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.