De Casablanca en Indonésie : Kenza Barrada, l’histoire inédite d’une créatrice de bijoux

Kenza Barrada

Originaire de Casablanca, Kenza Barrada fait partie des rares femmes qui ont pu s’imposer dans le milieu de la création de bijoux. Elle fait aujourd’hui la fierté du Maroc, à travers sa marque « Kasha Bali ».

Véritable artiste des beaux-arts, la Marocaine Kenza Barrada (32 ans), est une femme dotée d’une inspiration hors du commun. Après avoir mené une vie de rudes épreuves et très loin des siens, elle est parvenue à se faire une place dans la société des hommes. Créatrice de bijoux, elle a su s’imposer sur le plan international avec sa marque « Kasha Bali » et vit désormais entre Miami et Bali, tout en rehaussant la culture marocaine, à travers son art.

. Cependant, elle commence d’abord ses études à Paris, au sein de l’Ecole des nouveaux métiers de la communication et l’école internationale de marketing du luxe. Fraîchement diplômée, la jeune artiste décide de rentrer au Maroc pour travailler. Sa routine ne la satisfait pas. Anxieuse, Kenza Barrada fait alors un rêve, qui devrait changer sa vie. Son grand-père, mort quelques mois plus tôt, lui montre Bali. Elle réalise alors que c’est son destin.

L’artiste marocaine démissionne du jour au lendemain et prend son bâton de pèlerin pour l’autre bout du monde, sans laisser de trace. « Je me suis sentie à la maison », a indiqué Kenza Barrada, qui n’avait que 26 ans à l’époque où elle arrive dans l’île indonésienne, précise Welovebuzz. « J’ai fait tous les boulots imaginables : J’ai chanté, fait du mannequinat, été serveuse, manager de restaurant… », poursuit-elle.

« Ce n’était pas que des moments magiques, j’ai tenu bon, parce que j’ai su faire face à mes peurs, bravé mes angoisses. Je me suis découverte », raconte la brave Kenza Barrada, qui n’a jamais baissé les bras malgré les difficultés de la vie et la solitude dans un pays loin de sa terre natale. À force de se battre, elle parvient finalement à se tracer une voie et embrasse le métier de la bijouterie.

Perdue dans sa pensée en ce qui concerne l’avenir, Kenza Barrada raconte que son grand-père lui a rendu visite dans son rêve, en lui demandant d’entreprendre. Le lendemain, elle marche à côté de la plage indonésienne, en proie à ses pensées, sans savoir quelle direction prendre dans sa vie. Brusquement, elle aperçoit au loin, un homme inerte sur le sable. Elle s’approche de lui et demande si tout va bien. L’homme se tourne vers elle et lui raconte qu’il est ruiné, qu’il confectionne des bijoux mais plus personne ne lui fait commande.

Depuis ce jour, la vie de Kenza Barrada a pris une autre tournure. Aujourd’hui, elle est une créatrice de bijoux, qui a su s’imposer sur le plan international avec sa marque « Kasha Bali » et fait la fierté de l’artisanat marocain.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.