Covid-19 : l’OMS plaide pour la distribution équitable des vaccins entre les pays développés et ceux à faible revenu

Tedros Adhanom Ghebreyesus

L’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) appelle les pays développés et ceux en voie de développement à plus de solidarité dans la distribution des premiers vaccins contre la pandémie du Coronavirus. Lors d’un point de presse tenu, ce 8 janvier, à Genève en Suisse, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, a dénoncé ce qu’il qualifie de « nationalisme vaccinal » dans la fabrication et le déploiement des vaccins par les entreprises et les pays développés.

Dans sa communication, le patron de l’OMS a insisté sur la collaboration entre les pays riches et ceux à faible revenu, dans la lutte contre cette maladie qui ébranle le monde.  « Le problème est donc évident que les pays à revenu faible ou intermédiaire ne reçoivent pas encore le vaccin », a-t-il alerté.

Selon l’Organisation Mondiale de la Santé, sur les 42 pays qui déploient actuellement des vaccins contre le virus, 36 sont des pays à revenu élevé et seuls six sont des pays à revenu intermédiaire. « Maintenant, nous voyons également des pays à revenu élevé et intermédiaire, qui font partie du COVAX, conclure des accords bilatéraux supplémentaires. Cela fait potentiellement grimper le prix pour tout le monde et signifie que les personnes à haut risque dans les pays les plus pauvres et les plus marginalisés ne reçoivent pas le vaccin », a indiqué le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Face à cette situation, le patron de l’OMS exhorte les pays et les entreprises impliquées dans la fabrication et le déploiement des vaccins à accorder une place prioritaire au protocole COVAX ; en vue de faciliter l’équité et accessibilité des vaccins à tous les pays.

« J’exhorte les pays qui ont contracté plus de vaccins qu’ils n’en auront besoin et qui contrôlent l’approvisionnement mondial, à en faire également don et à les remettre immédiatement au COVAX, qui est aujourd’hui prêt à être déployé rapidement », a-t-il déclaré. Ajoutant que : « La science a produit des résultats, ne gâchons pas l’occasion de protéger la vie des personnes les plus exposées et de garantir que toutes les économies ont une chance équitable de se redresser (…). L’heure est venue de fournir équitablement les vaccins ! ».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.