Côte d’Ivoire, Rencontre entre Bédié et Ouattara : Charles Blé Goudé réagit

ADVERTISEMENT

La rencontre d’hier, entre les Présidents Henri Konan Bédié et Alassane Ouattara, a suscité de multiples réactions de part et d’autre. Au nombre de ces réactions, il y a celle du président du COJEP, Charles Blé Goudé.

Charles Blé Goudé

Attendue avant même le scrutin du 31 octobre 2020, la rencontre entre Alassane Ouattara et son prédécesseur, Henri Konan Bédié, a fini par avoir lieu dans l’après-midi du mercredi 11 novembre 2020, à l’hôtel du Golf d’Abidjan, ex-QG de l’actuel Président ivoirien, en 2010. Intervenue deux jours après l’invitation publique adressée par le Président nouvellement réélu, Alassane Ouattara, à son aîné, cette entrevue a été l’occasion pour les deux hommes d’Etat de briser la glace, comme ils ont eu à le souligner tous deux. La rencontre, qui rétablit le dialogue entre les deux hommes qui ne se parlent plus depuis des semaines, est certainement le prélude de la décrispation de la situation en Côte d’Ivoire.

D’ailleurs, d’autres rencontres sont en vue : « Nous allons, dans les jours et semaines à venir, continuer à nous téléphoner et à nous rencontrer pour qu’enfin le pays soit ce qu’il était avant », a avancé Henri Konan Bédié. Et Alassane Ouattara de conclure : « La paix est la chose la plus chère à tous les deux et à tous les Ivoiriens et nous avons décidé d’œuvrer pour qu’il en soit ainsi ».

Chargée d’espoir quant au retour du calme dans le pays, cette rencontre a été unanimement saluée. Charles Blé Goudé, président du COJEP, fait partie des premières personnes à avoir officiellement apprécié ce pas franchi par les deux hommes. Il a fait connaître sa position à travers un communiqué officiel publié sur sa page Facebook et dont nous rendons compte de l’intégralité.

« Déclaration du COJEP suite à la rencontre entre les Présidents Alassane Ouattara et henri Konan Bédié

Le mercredi 11 novembre 2020 à 17h30mn, à l’hôtel du Golf d’Abidjan, s’est tenue une rencontre entre le Chef de l’Etat Alassane Ouattara et Monsieur Henri Konan Bédié, Président des plateformes de l’opposition politique ivoirienne.
Cette rencontre intervient dans un contexte de crise post-électorale particulièrement tendue avec son cortège de pertes en vies humaines, de blessés à l’arme blanche et par balles réelles, de dégâts matériels.
La Côte d’Ivoire, notre belle patrie, devenait méconnaissable, surtout avec les dernières horreurs observées à M’Batto, Toumodi et plusieurs autres localités du pays : une situation dont l’on aurait pourtant fait l’économie, si la vie des ivoiriens avait pris le pas sur les ambitions politiques, si nos différents appels au dialogue avaient trouvé des oreilles attentives. Hélas !

Le COJEP déplore les pertes en vies humaines, et les agressions physiques à l’arme blanche, s’incline devant la mémoire des victimes atrocement arrachées à l’affection de leurs familles, présente ses souhaits de prompt rétablissement aux blessés dont certains luttent encore contre la mort, condamne les violences qui ont atteint un paroxysme jamais égalé dans notre pays, notamment à M’batto, Toumodi, Daoukro, Sikensi (Elibou, Gomon), la liste est non exhaustive.

Cependant, le COJEP, fidèle à sa ligne politique et à la philosophie de dialogue chère à son leader, le Ministre Charles Blé Goudé, salue dans le principe, la rencontre entre les Présidents Alassane Ouattara et Henri Konan Bédié. Félicite le Président Henri Konan Bédié d’avoir répondu favorablement à l’appel du président Alassane Ouattara. Considère cette rencontre comme une prise de contact en prélude au dialogue national INCLUSIF que le COJEP et son président, Charles Blé Goudé, n’ont cessé d’appeler de tous leurs vœux ; lequel dialogue devra être le cadre formel pour poser les problèmes fondamentaux, les débattre afin d’y apporter des solutions durables.
Ces problèmes sont :
– La libération de tous les prisonniers politiques, civils comme militaires,
– Le retour des exilés avec à leur tête, le Président Laurent GBAGBO, le Ministre Charles BLÉ GOUDÉ, l’ex-PAN SORO Guillaume et le maire AKOSSI Benjo,
– La refonte de la Commission électorale et du Conseil constitutionnel,
– L’audit de la liste électorale, doter notre pays d’une constitution qui traverse le temps sans manipulation au gré des intérêts des partis au pouvoir.

Pour finir, le COJEP réaffirme son intime conviction, qu’aucun sacrifice n’est de trop pour garantir la paix et la stabilité sociale dans notre pays, et qu’aucune ambition ne saurait être au-dessus de l’intérêt du peuple de Côte d’Ivoire et de la vie de tous les ivoiriens.
Le COJEP renouvelle sa confiance au président Henri Konan Bédié, afin qu’il obtienne la libération de Pascal Affi N’Guessan, Maurice Kacou Guikahué et des autres leaders de l’opposition, de l’annulation des poursuites judiciaires qui pèsent contre eux, et de la levée des blocus devant leurs RÉSIDENCES, gages d’un environnement propice à un dialogue  » franc et sincère ».
Que Dieu bénisse et sauve la Côte d’ivoire ».

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.