Côte d’Ivoire : que cache le cambriolage du bureau de Pascal Affi N’Guessan ?

Pascal Affi N’Guessan

Le bureau de Pascal Affi N’Guessan au siège du FPI a fait l’objet d’un cambriolage, dans la nuit du lundi au mardi. Un acte qui suscite des interrogations quant à sa motivation profonde. Que cherchaient les cambrioleurs ?

Des personnes, pour l’instant inconnues, ont réussi à pénétrer dans le bureau du président du FPI, Pascal Affi N’Guessan, au siège du parti situé à Cocody les deux plateaux, quartier chic et bien sécurisé d’Abidjan. Comment ces personnes ont-elles réussi à entrer dans les locaux sans être vues ? Tout se serait passé à l’insu de l’agent chargé de la sécurité des lieux, absent au moment des faits, à en croire le témoignage de Fidèle Bohoui, agent d’entretien, rapporté par Koaci.com.

C’est d’ailleurs ce dernier qui, en voulant procéder au nettoyage du bureau au mardi matin, a vu les portes ouvertes et les affaires jetées par-ci par-là. A l’heure actuelle aucune communication n’ayant été faite sur les objets que les « cambrioleurs » auraient pu emporter, une grande question demeure entière : que cherchaient les « cambrioleurs » ? D’ailleurs, s’agit-il réellement de cambrioleurs? Et pourquoi n’ont-ils visé que le seul bureau de Pascal Affi N’Guessan ?

Les questions sont d’autant plus importantes que ce “cambriolage” paraît suspect, Pascal Affi N’Guessan étant détenu au secret depuis un mois, au même titre que d’autres leaders de l’opposition ivoirienne appréhendés quelques jours après le scrutin du 31 octobre, et en attente de leur procès pour défiance et complot contre l’Etat.
Pour l’instant, il est encore tôt pour avancer des hypothèses. Ce qui est certain, c’est que le FPI a porté plainte, la police a effectué les constats d’usage, et une enquête est ouverte pour tirer au clair cette affaire.
A suivre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.