Côte d’Ivoire : Laurent Gbagbo, le passeport diplomatique en poche ?

L’ancien Président de la Côte d’Ivoire, Laurent Gbago, a effectué les formalités en vue d’obtenir un passeport diplomatique. Son retour dans son pays est annoncé pour les prochains jours.

Près de quatre mois après sa demande faite auprès des autorités ivoiriennes, l’ancien Président de ce pays d’Afrique de l’Ouest, Laurent Gbagbo, pourrait bientôt entrer en possession de son passeport diplomatique. Une situation en passe de se décanter devant permettre au prédécesseur d’Alasane Ouattara de rentrer au bercail.

Une mission du ministère ivoirien des Affaires étrangères a rencontré l’ancien chef de l’État, lundi 23 novembre 2020, à Bruxelles, en Belgique. L’information a été confirmée par son avocate, Me Habiba Touré, à Jeune Afrique. « Ils ont pris sa photo et ses empreintes », a-t-elle précisé.

Une source diplomatique précise au journal que « la mission du ministère des Affaires étrangères s’effectuait dans le cadre des démarches visant à permettre la délivrance d’un passeport diplomatique. Mais il est aussi prévu que Gbagbo se voit remettre un passeport ordinaire ».

Par ailleurs, un proche d’Alassane Ouattara ajoute que « l’ancien Président devrait prochainement les recevoir, peut-être d’ici à la fin du mois de novembre… Cela dépendra aussi de l’avancée des discussions avec l’opposition à Abidjan ».

Après plusieurs mois d’attente, l’ancien chef de l’Etat ivoirien, acquitté en première instance par la Cour Pénale International (CPI), il y a une année, pourrait donc être désormais détenteur d’un passeport diplomatique. Laurent Gbagbo avait toutefois protesté contre la démarche.

L’ancien chef de l’Etat avait reproché au Président Alassane Ouattara de manquer d’élégance à son égard, du fait que « c’était rare de voir un ancien chef de l’Etat se déplacer à l’ambassade pour faire une demande de passeport».

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.