Cameroun : le cardinal Christian Tumi est désormais libre

ADVERTISEMENT

Pendant que nous mettions cet article sous presse, nous avons reçu l’information selon laquelle seul le prélat a été libéré cette mi-journée du 6 novembre 2020, après plusieurs heures en captivité.

En effet, le cardinal Christian Tumi (90 ans), Archevêque émérite de Douala, avait été enlevé dans l’après-midi du 5 novembre 2020, par un groupe d’hommes armés, sur la route entre Bamenda et Kumbo. Le Fon Sehm Mbinglo II, Fon de Nso, autorité morale traditionnelle et onze autres personnes, avaient été également enlevés. Cette information avait été confirmée par le préfet du département de Kumbo.

Elie Smith, proche collaborateur du cardinal, avait pu joindre les ravisseurs par téléphone. « Le cardinal et le Fon, le roi de Kumbo, ont été interceptés à Baba, par un certain général des Ambazoniens, son nom de guerre est Chaomao. J’ai appelé le fils du roi de Kumbo qui m’a aussi confirmé que c’est Chaomao, un ancien pasteur, parce qu’il se plaignait que le cardinal ait encouragé les enfants d’aller à l’école. Car pour eux, si l’école commence, c’est un signe de normalisation ».

« La prévention du cardinal Tumi auprès des enfants, son travail pour protéger les écoles a attisé la colère des séparatistes », avait-il ajouté.

Rappelons que depuis 2016, cette région anglophone du Cameroun est en proie à des violences : des groupes de séparatistes anglophones, surnommés les Amba boys, veulent créer leur propre territoire, l’Ambazonie.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.