Cameroun : 86 milliards pour atténuer l’impact du Covid-19

ADVERTISEMENT

Dans le but d’atténuer l’impact de la pandémie du Covid-19, le Fonds monétaire international (FMI), vient d’approuver un nouveau décaissement de 156 millions de dollars (de plus 86,5 milliards FCFA) en faveur du Cameroun.

La pandémie du Covid-19 a durement frappé l’économie mondiale et le Cameroun n’a pas été non plus épargné. Ainsi, pour faire face aux différents défis post-Covid, le Fonds monétaire international vient d’approuver un nouveau décaissement de 156 millions de dollars (environ 86,5 milliards FCFA) en faveur du Cameroun. Ce financement ordonné par le FMI, le deuxième décaissement au titre de la Facilité de crédit rapide (FCR), a pour objectif d’aider le Cameroun à satisfaire les besoins urgents de financement de sa balance des paiements résultant de la pandémie du Covid-19.

En effet, la réduction de la demande extérieure et l’intensification des effets économiques de la crise sanitaire ont davantage détérioré les perspectives de croissance et aggravé les positions extérieures et budgétaires. En conséquence, les besoins urgents de financement de la balance des paiements causés par la pandémie se sont accrus et le déficit de financement est à présent estimé à quelque 917 milliards FCFA.

Dans cette perspective, « les ressources supplémentaires au titre de la FCR permettront de répondre aux besoins urgents de financement pour atténuer les répercussions de la pandémie, dont des dépenses de santé, de protection sociale et de soutien aux personnes les plus vulnérables, et aideront à mobiliser des ressources supplémentaires auprès des bailleurs de fonds », a indiqué Brettons Woods.

Cette enveloppe représente 40% de la quote-part du Cameroun au titre de la FCR sur les 382 millions dollars de l’aide d’urgence à accorder au pays pour faire face à la pandémie.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.