Burundi : Evariste Ndayishimiye tend la main à Teodoro Obiang Nguema

ADVERTISEMENT
Evariste Ndayishimiye et Teodoro Obiang Nguema

Evariste Ndayishimiye poursuit son challenge diplomatique. Après son ouverture à la Tanzanie, le Président burundais se tourne vers la Guinée Equatoriale de Teodoro Obiang Nguema. En visite de travail à Malabo, le 2 novembre, le Président burundais a prêché le renforcement des relations entre son pays et la Guinée Equatoriale.

Après la Tanzanie et le Rwanda, le Burundi poursuit sa caravane diplomatique. Ce 2 novembre, son chef d’Etat était en visite de travail à Malabo, en Guinée Equatoriale. Sur place, Evariste Ndayishimiye a été reçu par le Président équato-guinéen, Teodoro Obiang Nguema.

Selon la copie du discours prononcé lors de ce tête-à-tête et publié par le Gouvernement burundais, Ndayishimiye note que cette visite s’inscrit « dans le cadre du renforcement des bonnes relations d’amitié et de coopération des bonnes relations d’amitié et de coopération qui existent si heureusement entre nos deux pays et nos peuples respectifs ».

Pour le Président burundais, « dans l’objectif de matérialiser notre bonne volonté commune et donner une nouvelle impulsion à la coopération bilatérale entre nos deux pays, nous remarquons la nécessité d’établir des missions diplomatiques résidentes dans les capitales de nos deux pays respectifs ».

Par ailleurs, dans sa communication, Ndayishimiye a salué le soutien de Teodoro Obiang Nguema au régime burundais, depuis le règne de feu Pierre Nkurunziza. « Grâce aux bons conseils que vous avez prodigués à notre guide suprême du patrimoine et qui ont été bien accueillis et bien suivis par le gouvernement du Burundi, les résultats sur le terrain, dans tous les domaines, sont appréciables », a-t-il déclaré.

Le dirigeant a ajouté que « nous n’oublierons jamais votre combat, vous personnellement, à la défense du Burundi à l’Union Africaine, en 2015, au moment où certains pays africains, pourtant frères, allaient être entrainés dans le schéma du néocolonialiste des puissances occidentales qui ont planifié le coup d’Etat au Burundi, en 2015 ».

Pour rappel, en juin, lors de sa prestation de serment, Evariste Ndayishimiye a pris l’engagement de renouer de nouveaux liens avec d’autres Etats, en vue de tourner la page du règne du feu Président Pierre Nkurunziza.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.