Aliko Dangote, l’homme qui pèse 5 540 milliards

ADVERTISEMENT
Aliko Dangote,

Homme d’affaires chevronné, Aliko Dangote est l’un des industriels les plus prospères, non seulement en Afrique, mais aussi dans le monde. Il a appris les ficelles de l’entrepreneuriat dans ses années de formation aux côtés de son grand-père, Sanusi Dantata, qui l’a élevé après la disparition de son père. À l’âge de 8 ans, il utilisait déjà son allocation en tant que startup.

« Je l’utilisais pour acheter des bonbons, et je les donnais à certaines personnes pour les vendre, et ils me rapportaient le profit », a déclaré Aliko Dangote à Forbes. « Lorsque vous êtes élevé par un parent ou un grand-parent entreprenant, vous choisissez cette aspiration. Cela vous rend beaucoup plus tenace de penser que tout est possible ».

Pour mettre en valeur ses talents d’entrepreneur, il s’inscrit à l’université Al-Azhar en Égypte où il obtient un diplôme en commerce. Al-Azhar est considérée comme l’une des universités islamiques les plus prestigieuses au monde. Après avoir décroché son diplôme, il a suivi le parcours de son grand-père dans le commerce de matières premières.

À son retour au bercail, Aliko Dangote a commencé à vendre des produits tels que le riz, le ciment et le sucre. Il a importé le sucre et le riz du Brésil et de Thaïlande grâce à un prêt de 5 000 dollars (2,7 millions FCFA) qu’il a contracté auprès de son grand-père. L’entreprise a connu un tel succès qu’en trois mois, il a remboursé le prêt qu’il avait contracté.

Selon magazine Forbes, Aliko Dangote a réalisé un bénéfice quotidien de 10 000 dollars (5,5 millions FCFA). « Les choses étaient plutôt bonnes. Cela nous a permis de générer énormément d’argent », dit-il. C’est ainsi qu’en 1981, il a fondé le groupe Dangote, un conglomérat qui compte maintenant environ 18 filiales dans une gamme d’industries, notamment Dangote Cement, Dangote Sugar et Dangote Flour.

À la fin de 1999, Dangote s’est aventuré dans l’espace de fabrication en construisant des raffineries de sucre et un moulin à farine. Il a lancé Dangote Flour en 1999, produisant des pâtes et des nouilles avec un seul moulin, puis a étendu sa capacité de production à au moins 1,5 million de tonnes. Selon Forbes, il a triplé les revenus de Dangote Flour à 270 millions de dollars (environ 150 milliards FCFA). En outre, il a lancé Dangote Sugar en 2000 et au moment où le sucre a fait ses débuts à la bourse nigériane, en 2007, les ventes avaient quadruplé pour atteindre 450 millions de dollars (250 milliards FCFA).

Son usine sucrière serait la plus grande d’Afrique et la deuxième au monde, tandis que Dangote Cement reste le plus grand producteur de ciment sur le continent, avec des usines dans au moins 10 pays : Nigeria, Cameroun, Congo, Éthiopie, Ghana, Sénégal, Sierra Leone, Afrique du Sud, Tanzanie et Zambie. Forbes estime que la cimenterie produit chaque année 44 millions de tonnes de ciment.

Homme d’affaires prospère, Aliko Dangote, construit actuellement une raffinerie de pétrole au Nigeria pour un coût estimé à 10 milliards de dollars (5 540 milliards FCFA). La raffinerie est située dans la zone de libre-échange de gaz naturel liquéfié d’Olokola (OKLNG) à Lekki-Lagos, dans la région sud-ouest du Nigeria. Une fois achevée, elle deviendra la plus grande raffinerie de pétrole d’Afrique et aura la capacité de traiter 600 000 barils de pétrole brut par jour.

L’indice des milliardaires Forbes et Bloomberg estime que Dangote vaut environ 10 milliards de dollars (5 540 milliards FCFA), ce qui en fait l’homme le plus riche d’Afrique et le numéro 162 sur la liste des milliardaires Forbes 2020. Il tire son argent du ciment, du sucre, de la farine et dans d’autres secteurs.

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.