Algérie : « L’état de santé de Tebboune s’est détérioré ces dernières 24 heures »

ADVERTISEMENT
Le Président algérien, Abdelmadjid Tebboune

L’état de santé du chef de l’Etat algérien, Abdelmadjid Tebboune, « se détériore de jour en jour », suite à son évacuation en Allemagne pour raison de maladie, notamment suite à une infection au Coronavirus.

« Abdelmadjid Tebboune va mal. Très mal. Son état de santé se détériore de jour en jour. On pouvait s’en douter. Voilà près de trois semaines qui se sont écoulées depuis la première annonce, celle que le Président algérien s’est mis à l’isolement volontaire, suite à sa contamination par le Coronavirus ». C’est en ces termes que le journal Le360 a campé le débat.

« Les complications qu’il a connues l’ont conduit à l’hôpital militaire de Ain Naadja, puis dans des centres spécialisés en Allemagne, d’abord à Cologne, ensuite à Berlin, où il a été transféré. Ce long délai de traitement indique que le président algérien supporte mal le Covid-19, et confirme de plus en plus la thèse d’un AVC, qui lui aurait causé des séquelles indélébiles », a poursuivi le journal.

Selon Le360 qui cite ses sources, « les nouvelles ne portent pas à l’espoir ». Mieux, indique-t-on, « l’état de santé de Abdelmadjid Tebboune s’est détérioré de façon inquiétante, ces toutes dernières 24 heures ». Des nouvelles en effet peu rassurantes, si l’on sait que l’Algérie traverse une période assez instable, ponctuée par plus d’une année de crise, ayant pris départ bien avant l’éviction de l’ancien Président Bouteflika et qui s’est poursuivie.

Une crise exacerbée par la répression judiciaire des contestataires, notamment le mouvement Hirak, qui a vu plusieurs de ses membres jetés en prison. Même la presse n’a pas été épargnée dans cette violente répression. Khaled Drareni, correspondant de Reporters sans Frontières, est jeté en prison pour avoir couvert ces manifestations du Hirak. Une Algérie où la justice a fini d’installer la peur. Et c’est dans ce contexte que la nouvelle de la détérioration de l’état de santé du Président Abdelmadjid Tebboune est annoncée.

A rappeler que durant son absence du sol algérien, Abdelmadjid Tebboune a perdu deux membres de sa famille, dont les circonstances des décès n’ont pas été annoncées. Il s’agit de sa sœur décédée le samedi 31 octobre et de sa tante qui, elle, a été emportée par la grande faucheuse, le lendemain, dimanche 1er novembre 2020.

A lire : Algérie : Bouteflika et Tebboune, qui va enterrer l’autre ?

ADVERTISEMENT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.