Afrique du Sud : cinq suspects arrêtés après le meurtre du prince Lethukuthula Zulu

Prince Lethukuthula

Cinq suspects ont été arrêtés à Pretoria, dans la capitale administrative de l’Afrique du Sud, soupçonnés d’être impliqués dans le meurtre du prince Lethukuthula Zulu, qui était alors âgé de 50 ans. Son corps a été retrouvé par des agents de sécurité à son lieu de résidence, au complexe résidentiel de Graceland à Northworld, le 6 novembre.

Les suspects sont quatre femmes, âgées de 27 à 42 ans, et un homme de 32 ans. Le porte-parole de la police, le brigadier Mathapelo Peters, a indiqué que les arrestations résultaient de l’enquête méticuleuse et du travail acharné de l’équipe d’enquête provinciale qui, depuis le signalement de l’incident à Honeydew SAPS, il y a environ deux semaines, a été en mesure de rassembler des bribes d’informations, qui ont vu le dossier d’enquête initial être changé en une affaire de meurtre.

« Les preuves critiques qui auraient facilement pu être négligées ont été effectivement extraites de la scène du crime par les experts en criminalistique SAPS. Les preuves traitées ont aidé l’équipe d’enquête à établir un lien possible entre les suspects et le crime », a-t-il déclaré.

Lors de l’arrestation, l’un des suspects a été trouvé en possession de différentes substances et celles-ci ont été saisies pour une enquête plus approfondie contre la possibilité que le défunt et son partenaire commercial aient été drogués, avant que de l’argent liquide et d’autres objets de valeur ne soient volés dans sa maison. Il a déclaré que plusieurs objets présumés volés avaient été saisis au domicile des suspects.

L’enquête pourrait également aider à déterminer si les suspects ont pu commettre des crimes similaires dans le cadre desquels des victimes étaient droguées et volées. Les suspects devraient comparaître, ce lundi, devant la Magistrate Court de Randburg, accusés de meurtre et de vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.