Musique / 339 Views

Il chante en swahili sa langue maternelle qu'il utilise pour apostropher les députés qui disparaissent une fois qu'ils sont élus. « Pendant la campagne, ils venaient dans les quartiers distribuer des t-shirts et du poisson pour demander à ce qu'on les élisent. Depuis qu'on les a élu, ils ont changé de numéro de téléphone, de véhicule, d'adresse, et d'autres ont même changé de femmes,» s’indigne l’artiste avant de poursuivre sur ses motivations « en tant qu'artiste je me suis dit que je dois chanter la réalité parce que je suis un artiste musicien révolutionnaire, je dois révolter les gens. Vous savez que l'histoire se répète quand on ne corrige pas le passé, donc j'ai chanté cette chanson pour que la population congolaise puisse être prudente pour les prochaines élections,» conclut l’artiste.

Related Videos